Une femme mariée présentée par son ex comme prostituée sur Facebook…

27

2 ans dont 6 mois de prison ferme, c’est la sentence prononcée, hier, contre Mouhamadou Moustapha Thiam dit Pape. Il a été reconnu coupable des faits d’usurpation d’identité numérique, collecte illicite de données à caractère personnel, détention, diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs et extorsion de fonds. En plus de cette peine, il devra aussi payer 5 millions à la victime à titre de dommages et intérêts.

 Mouhamadou Moustapha Thiam dit Pape n’a toujours pas digéré sa séparation avec son ex petite amie. Pis, il a créé un compte facebook au nom de cette dernière en la présentant comme une prostituée. En échangeant avec ses contacts, il se passait pour la femme et proposait des rapports sexuels à ces derniers à qui il remettait le numéro exact de la plaignante. «  J’ai eu la honte de ma vie. Mon mari, ma famille, mes amis m’ont laissée à cause de ce faux compte Facebook parce qu’ils croient que je suis une prostituée », a-t-elle dit à la barre. Sur une question de savoir est-ce qu’elle entretenait une relation amoureuse avec le prévenu, elle a rétorqué : « on était ensemble de 2011 à 2014. Quand j’ai vu ledit compte, j’avais cru qu’on avait piraté le mien. Un jour, des proches m’ont appelée pour me demander d’arrêter de leur envoyer des photos obscènes. On m’appelait tard dans la nuit alors que j’étais couchée aux côtés de mon mari. Je n’avais rien compris jusqu’au jour où j’ai consulté par hasard ce fameux compte ou j’ai vu son numéro expresso ».

 

…et prend 2 ans dont 6 mois de prison ferme

Elle ajoute : « c’est ainsi que j’ai su que c’était Pape mon bourreau. Outre l’usurpation d’identité, il m’espionnait et m’envoyait des messages. Je lui remettais de l’argent pour qu’il arrête les harcèlements. J’ai même volé la montre de mon mari qui coute 325 000 francs, en sus des 2 millions que je lui avais remis pour qu’il me laisse tranquille. Mais en vain ». Pour sa part, le mis en cause a nié les faits, essayant de s’expliquer : « j’ai ouvert ce compte Facebook en mettant la photo de profil de Thioro Diop et un autre aussi du nom de Marème Ba. J’ai agi de la sorte pour la taquiner. J’ai fait une erreur et je demande pardon ». L’avocat de la partie civile a indiqué que le prévenu demandait de l’argent à la femme pour la suppression de son compte. « Il a détruit sa vie, son image. Ses actes sont graves et notre société n’a pas besoin de lui. Il a des problèmes avec les femmes, il ne mérite aucune clémence. Je lui réclame 15 millions pour la réparation du préjudice », a dit la robe noire. De son côté, le parquetier a informé que le mis en cause avait collecté des photos intitulées : « beug lou nekh, saf sap ak Thioro Diop ». Et pour l’extorsion de fond, il n’y a pas d’éléments qui la justifient. « Toutefois, ces faits sont graves et je vous demande de le condamner à 2 ans dont 6 mois ferme », a-t-il dit. La défense, quant à elle, a soutenu qu’il y a absence d’éléments suffisants pour entrer en voie de condamnation. Malgré cela, il a demandé une application bienveillante de la loi. Le mis en cause a été reconnu coupable avant d’être condamné à 2 ans dont 6 mois de prison ferme.

 

Cheikh Moussa SARR

 

 

 

 


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here