« Situation universitaire… » : Fallou Sène, le bienheureux (Par Guimba Konaté)

39

Parce qu’il revendiquait avec ses camarades , le paiement de sa bourse, Mouhammadou Fallou SENE étudiant à l’Université Gaston Berger de Saint Louis a perdu la vie , tué par la balle d’un gendarme « gardien de la Paix » chargé du « maintien de l’ordre ». Terrible Paradoxe !!!

Sa mort aura été la goutte d’eau de trop et a donné matière à des radicalisations extrêmes des étudiants qui ont voulu solder les comptes, tous les comptes avec le pouvoir en place avec des exigences certes légitimes mais aussi assez burlesques parfois.

Face à leur furie dévastatrice, le Pouvoir fit des concessions de taille qu’il faut saluer : limogeage d’acteurs de premier plan ( Recteur, DG Crous ), augmentation des bourses, diminution des prix des repas, amélioration des sites universitaires ( nouveaux bâtiments, nouveaux lits etc ..etc..) Toutes choses qu’il faut saluer tout en déplorant que cela ne fut possible qu’après la vague de colère des apprenants, ulcérés par la répression policière qui a abouti au sacrifice de Fallou SENE..Il faut peut-être souhaiter que la leçon aura été bien comprise par le gouvernement et qu’à partir de dorénavant jusqu’à désormais pour parler comme l’autre, les bourses seront payées en temps réel pour que plus jamais, une telle situation ne soit vécue à nouveau.

On croise les bras et on prie ..

Mais notre conviction profonde est que tant qu’il n’y a pas une véritable refonte du système d’enseignement supérieur dans notre pays relativement à son administration, à ses programmes et à ses modalités de déroulement, les problèmes demeureront entiers et ne tarderont pas à se manifester une fois l’accalmie nouvelle, digérée et dépassée.. Qu’on ne s’y trompe pas, le système universitaire doit faire sa mue ou disparaître. ABSOLUMENT.

Pour cela, il faudra à la fois une volonté politique affirmée, une prise de conscience réelle des étudiants et la mise en place d’une méthodologie pédagogique innovante qui forme des hommes nouveaux pour le futur de notre pays. GROSSE REVOLUTION s’il en faut mais absolument IRREFRAGABLE…A quand le premier jalon de cette nouvelle réalité ? Vaste question qui interpelle tout le monde…

Pour l’heure, il convient seulement de déplorer le jusqu’au boutisme des étudiants qui, malgré toutes les concessions faites, réclament à cor et à cri des sanctions exemplaires comme l’arrestation du gendarme tireur, la démission hic et nunc des ministres et la justice pour Fallou entre autres exigences…

Ben , sur ces chapitres, il faut quand même savoir s’arrêter un peu, là..

Pour le cas du gendarme , l’affaire ne peut être tranchée que par la Justice qui s’en est saisie et est en train de faire son travail en prenant son temps, à elle.

Sur la démission des ministres, il faut savoir raison garder et laisser à Monsieur le Président, la gestion de ses collaborateurs. Il est insupportable que des étudiants encore en formation puisent donner des oukases pour décider du sort des Ministres de la République. Cela n’est pas loin de l’outrecuidance qui n’est pas une qualité pour un futur responsable.

Concernant Fallou, il faut dire ALHAMDOULILAH…Car avec sa perte , beaucoup de vos problèmes ont été réglés. N’est ce pas ? Il est donc mort en MARTYR pour vous permettre, vous étudiants, d’avoir tout ce qui vous a été octroyé récemment en termes de bonus. Ensuite son sacrifice, au-delà de la perte d’un être cher – n’est tout compte fait que son destin auquel il ne pouvait échapper. La mort est en fait, la destination finale de chacun d’entre nous. « koulou nafssine za inkhata Mawti » . « Toute Ame goûtera à la mort ».Nous apprend le Saint Coran. La mort est l’absente la plus présente de la vie. Et elle vient et survient quand elle veut comme elle veut où elle veut, sans souvent crier gare. .Dès lors , la préoccupation de chacun d’entre nous est de souhaiter vivre sa vie et réussir sa mort. Sur ce chapitre FALLOU est pour moi UN BIENHEUREUX..Car sa mort violente, lui prédestine INCH ALLAH , le PARADIS promis par ALLAH SOUBKHANAHOU WA TAALLA aux Martyrs, ceux qui meurent pour les autres..Ensuite les « nombreux miracles » qui ont suivi sa disparition me confortent dans ma conviction qu’Il a réussi sa mort. Car avec sa perte, les étudiants ont obtenu : augmentation des bourses, diminution des prix des restaurations, équipement et augmentation des disponibilités des campus universitaires etc…Avec sa perte, ses parents ont reçu DIX millions de francs CFA de « Diakhal » , Deux billets pour le Pèlerinage à la Mecque, . Avec sa perte, son épouse et son frère y ont gagné du travail dans la fonction publique., son enfant est pris en charge par la Puissance Publique comme pupille de la Nation jusqu’à l’âge de dix huit ans ; la maison familiale va être reconstruite par un donateur. Et cerise sur le gâteau, son petit village de Pattar est sorti de l’anonymat et a reçu la visite de tout le gouvernement, le PR en tête, des leaders politiques, des Chefs religieux et de l’Etat major de la gendarmerie . N’en jetez plus…

Ce que personne n’a jamais réussi à faire avant lui. De son vivant, Il serait resté certainement un étudiant anonyme khosslouman et …probablement futur cartouchard ou ..futur chômeur. Comme quoi, les voies du seigneur sont insondables.

La Justice, ce n’est pas toujours seulement châtier les coupables, mais c’est aussi et surtout, dédommager et bien dédommager les victimes. Et sur ce chapitre, peut –on dire honnêtement que Justice n’a pas été rendue à Fallou SENE ? Alors Messieurs les étudiants, du calme et balle à terre. Et reprenez le chemin des amphithéâtres pour…émerger…SVP.

Pour terminer et au regard de tous ces « Miracles » post mortem, peut-on douter de la « Sainteté » de FALLOU ? Assurément, Fallou est bel et bien un BIENHEUREUX…

Qu’ALLAH l’accueille dans son Paradis Firdawsi et le comble de Sa Miséricorde.AMINE.

Reposes en Paix, Fiston.

QUE DIEU NOUS GARDE ET GARDE LE SENEGAL .

Dakar le 03/06/2018

Guimba KONATE

DAKAR

[email protected]

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here