Procès Imam Ndao : « C’est un puzzle fictif», selon Me Moussa Sarr

25

Le procès d’Imam Ndao et Cie n’est pas celui du Sénégal mais de l’Occident. C’est la conviction du coordonnateur des avocats d’Imam Ndao Me Moussa Sarr.

« Je l’ai déjà dit. Je me suis évertué depuis plusieurs semaines à démontrer qu’imam Ndao n’est dans le dossier du fait de l’Etat que pour plaire aux occidentaux », déclare-t-il, dans un entretien au journal Libération.

« Parce que quand des présumés djihadistes sont arrêtés, on estime que tant qu’il n’y a pas un imam qu’on va présenter éventuellement comme le cerveau ou l’idéologue, le dossier n’est pas complet ».

La robe noire en déduit que c’est un puzzle fictif où il faut avoir toute la chaine idéale d’un groupement djihadiste. « Il n’y a pas de preuves articulées contre imam Alioune Ndao.

Avant de condamner, il faut avoir une preuve irréfutable et incontestable. Cela n’ayant pas été rapporté par le parquet, je reste confiant. Je pense qu’imam Alioune ne sera pas condamné.

Le droit pénal, c’est la certitude. Même le doute profite à l’accusé. Je suis resté sur ma faim. Ce que j’attendais ce sont des preuves apportées par le parquet pour asseoir ses accusations», constate l’avocat. Pis, le parquet est en servie commandé, révèle-t-il.


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here