PremiumDemande sociale : 2018, une année « asociale »

40

Il y a moins d’une année que le Premier ministre Boun Abdallah Dione déclarait à l’hémicycle lors de son discours de politique générale que 2018 sera une année sociale. Aujourd’hui, à quatre mois de l’année 2019, la situation sociale du Sénégal ne reflète pas les promesses faites par le Premier ministre devant la nation sénégalaise. Les « maux » sont conséquents et les secteurs encore en crise restent celui de l’accès à l’eau, de la sécurité alimentaire et de l’orientation des nouveaux bacheliers vers l’enseignement supérieur.

L’année 2018 semble être l’année la plus asociale du magistère du président Macky Sall. Ainsi, beaucoup de domaines, et des plus sensibles, ont été vivement secoués par des crises au cours de cette année supposée être sociale pour les citoyens sénégalais. L’une des situations majeures ayant irrité la population au cours de cette année 2018, et qui d’ailleurs n’est toujours pas résolue dans certains quartiers de la banlieue dakaroise, est la pénurie d’eau.

Pourtant, lors de son discours de politique générale, en décembre 2017, Boun Abdallah Dione annonçait « la construction d’une troisième usine de production d’eau potable à Keur Momar Sarr (KMS III) » pour assurer « un volume d’eau additionnel de 300.000 m3/j ». Car disait-il, « c’est l’approvisionnement en eau de plus de…

-Il vous reste au moins 65% de l’article à lire-
L’intégralité de cet article est réservé aux abonnés de SeneNews Premium.
Connectez vous avec votre compte ou Inscrivez vous pour y accéder.

Premium

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here