Pêche Une baisse des débarquements au troisième trimestre 2017

20

Le secteur de la pêche est marqué, au troisième trimestre 2017, par  une baisse trimestrielle des captures, surtout dans les régions de  Thiès et de Dakar.

 La forte contraction de la pêche entre les deuxième et troisième trimestres 2017, est attribuable à sa composante artisanale qu’à celle industrielle, selon la note de conjoncture de la Direction de la Prévision et des Etudes économiques. S’agissant de la pêche artisanale, la baisse trimestrielle des captures est essentiellement portée par les régions de Thiès avec moins 60,7%, moins 44,6% pour  la région de  Dakar et 63,0% pour Saint-Louis. Dans la première localité citée, précise la source, l’interdiction de sorties nocturnes en mer durant le mois de novembre 2017, dans le département de Mbour et la réduction de 1155 à 482 du nombre de pirogues actives pendant la basse saison de pêche, à Cayar, ont amoindri les débarquements. Par ailleurs, à Mboro, la pêche artisanale a été notamment entravée par le repos biologique et le déroulement des activités relatives aux dernières élections législatives. Au total, la baisse de l’offre a entrainé un renchérissement du poisson frais de 27,8% sur les étals des grands marchés intérieurs sur la période sous-revue. Sur un an, le sous-secteur de la pêche s’est, en revanche, consolidé de 16,8% au troisième trimestre et de 5% en moyenne sur les neuf premiers mois de 2017. La croissance cumulée de l’activité de pêche est principalement portée par son volet artisanal, grâce notamment à la bonne orientation des prises observée à Thiès et  Dakar, à la faveur de l’augmentation de l’effort de pêche faisant suite au retour de nombreux acteurs de Mauritanie. Concernant la pêche industrielle, les captures ont principalement porté sur les crevettes et langoustes ainsi que les « poulpe, seiche, sole, rouget, raie, filet de poisson plat ».

Zachari BADJI


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here