Me El Hadj Diouf : « Les consignes qui étaient données, c’était d’être ferme avec Khalifa »

32

« Les consignes qui étaient données, c’était d’être ferme avec Khalifa ». Ces dires sont de Me, El Hadj Diouf qui trouve que le député-maire de Dakar, Khalifa Sal,l a été massacré et qu’il n’y a eu aucune tolérance à son égard.

La robe noire n’a pas manqué d’apporter des éclaircissements sur l’affaire dite de la caisse d’avance inculpant Khalifa Ababacar Sall avec une condamnation quinquennale.  Me Diouf de dire que des ordres étaient donnés pour massacrer le maire de Dakar. « C’est pourquoi ils ont massacré ses droits. Aujourd’hui ça se retourne contre le pouvoir en place », avance-t-il dans un entretien accordé à Dakaractu.

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here