Me Baboucar Cissé: « En réalité c’est pour faire du dilatoire »

34

 

« Il faut retenir que la date de renvoi c’est le 9 juillet. Ils ont un délai d’un mois pour préparer les arguments qu’ils veulent invoquer devant la Cour d’appel. Il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas devant un tribunal, nous sommes devant une Cour d’appel. La Cour d’appel a reçu le dossier du tribunal, donc tous les arguments qu’ils avaient invoqué en première instance, ces arguments-là figurent dans le dossier. On défère devant la Cour d’appel un jugement. C’est ce jugement qui est discuté qui est critiqué. Par conséquent, on n’a pas besoin d’un délai de trois mois comme ils l’ont demandé. En réalité c’est pour faire du dilatoire. Il faudrait qu’on évacue ce dossier et la Cour a bien fait de fixer la date du 9 juillet. Il faut savoir que les avocats qui ont plaidé en première instance ne sont pas forcément ceux qui vont plaider en appel parce qu’il faut que l’avocat confirme sa constitution en appel. Un nouvel avocat peut se constituer. Donc si ceux qui se sont constitués en première instance veulent se constituer en appel, ils doivent venir devant la Cour pour dire que je confirme ma constitution. A partir de ce moment, on peut soutenir que les avocats constitués en première instance sont constitués en appel. C’est une question préalable. Or, cette question préalable n’a pas été réglée. Ils sont venus pour soulever directement des questions de procédure qui ne peuvent pas s’appliquer devant la Cour d’appel ».


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here