PremiumMauvaise communication : après Idrissa Seck, le discours qui dessert Macky

56

Ils ont le même dénominateur commun car ils nourrissent les mêmes ambitions. Et, ils nous auront plongés dans une semaine folle de commentaires. Tous deux ont été victimes de leur communication très mal à propos, pourtant leur domaine de prédilection. Toutes proportions gardées, Idy et Macky ont en effet été la risée de tout un peuple pour avoir été auteurs de dérapages communicationnels. Plus que le second, le premier nommé pourtant réputé comme un As de com’ et un fin politicien s’est attiré la foudre de la communauté musulmane. Pendant que Seck est voué aux gémonies pour ses graves allégations sur la civilisation arabo-musulmane, Sall, lui est acculé pour ses dérives sur la civilisation africaine et la question des tirailleurs.

Réactions contre Idrissa Seck, du rétablissement de la vérité au mélange délibéré des genres

Les propos d’Idrissa Seck ont suscité beaucoup plus de polémique qu’il n’en fallait. En tant que musulman, je crois fermement qu’il ne saurait y avoir de débat contradictoire sur les questions soulevées par l’ancien Premier ministre. Même si la compréhension et l’interprétation chez les gens peuvent différer, il n’en demeure pas moins que ces détracteurs ont une raison légitime de se sentir outrés. Afin de lever toute équivoque, qu’il me soit permis de dire que ma position sur la question est celle-là même contenue dans le communiqué de la ligue des imams, celle d’Oustaz Taib Socé, Oustaz Alioune Sall et de l’imam Ahmadou Makhtar Kanté avec son riche article intitulé « L’hypothèse malheureuse d’Idrissa Seck et l’islamologie ratée de Pape Chiekh Sylla ».  Je recommande fortement au lecteur de le consulter. Tous, sans verser dans la langue de bois ont essayé et pu rétablir la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Avec des arguments solides, ils ont déconstruit les propos d’Idrissa Seck en prouvant les erreurs qui y sont contenues en lieu et place d’arguments ad hominem.

Ceci dit, je pense comme bon nombre de musulmans qui se sentent pourtant vexés, que l’on est en train de trop verser dans l’intolérance et l’excès de passion. Toutes ces vidéos et audios qui circulent sur la toile n’arrangent en rien les choses. Des islamologues aux profanes, tout le monde en parle (rien de plus normal) mais certains discours cachent mal des desseins inavoués. Venant de prêcheurs, des conclusions telles…

-Il vous reste au moins 65% de l’article à lire-
L’intégralité de cet article est réservé aux abonnés de SeneNews Premium.
Connectez vous avec votre compte ou Inscrivez vous pour y accéder.

Premium

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here