Le projet «MAMIE» lancé  pour l’autonomisation des femmes  

3

Le Directeur de la Microfinance, Oumar Cissé, a procédé hier à Diamniadio, au lancement du projet « Making African Mothers Independent and Entrepreneurs » (MAMIE). Pour lui, ce programme d’Olam Sénégal entre parfaitement en cohésion avec la politique d’état en matière d’économie sociale et solidaire. Il s’agit d’accompagner les femmes qui font des beignets en leur octroyant des produits de qualité et de les accompagner dans la commercialisation. «Nous sommes heureux d’accompagner le Directeur général de cette entreprise dans cette activité pour  montrer que l’Etat du Sénégal est aux côtés des promoteurs économiques », a-t-il souligné. D’après M. Cissé, les femmes constituent la cible prioritaire dans leur ministère dont une des missions est d’appuyer l’entreprenariat des femmes. « Nous allons garder le contact avec Olam. Nous allons voir les possibilités qu’on aura pour éventuellement signer une convention de partenariat », a conclu le directeur de la Microfinance au Ministère de la  Microfinance, de l’Economie sociale et solidaire. En effet, ce projet MAMIE entre dans le cadre de la politique RSE.

Quant à Anta  Diagne,  coordonnatrice  du projet, elle a  fait  savoir :

« A travers ce projet, on a choisi de soutenir les femmes qui s’activent dans la préparation et la vente des beignets. Nous avons remarqué  qu’elles sont très actives, mais manquent de soutien et d’accompagnement ». A l’en croire, ils ont réuni 300 femmes et chacune d’elles est partie avec un kit complet pour démarrer son activité. Sur ce, elle espère que 100 d’entre elles auront un niveau acceptable d’ici l’année prochaine. Cette dernière a profité de cette occasion pour demander le soutien, entre autres, de l’Etat, des Ong et des institutions comme ONU-Femme. Selon la coordonnatrice, ils vont travailler pour que ce projet atteigne ses objectifs. Concernant le choix  des bénéficiaires, elle a expliqué qu’ils ont commencé par  les  femmes qui habitent aux alentours de Diamniadio, à savoir Bargny, Rufisque et  Sebikotane, tout en précisant que leur objectif est de couvrir tout le territoire sénégalais.

 

Zachari BADJI

 


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here