Ismaila Madior Fall, ministre de la justice « La nouvelle ambition est de changer le visage de nos établissements pénitentiaires » 

21

En visite, hier, à la prison de Thiès, le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a révélé que l’Etat du Sénégal a une nouvelle ambition pour changer le visage des établissements pénitentiaires. Selon Ismaila Madior Fall, cette ambition n’est pas théorique car des actes sont en train d’être posés.

Le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux a visité, hier, l’établissement pénitentiaire de Thiès ainsi que la Cour d’appel de ladite région. Lors de son passage à la prison de Thiès, on pouvait entendre les prisonniers, depuis leurs cellules, dénoncer les longues détentions provisoires qui dépassent 2 ans et dont ils sont victimes. Le Ministre ne leur a pas adressé la parole, mais il a tenu tout de même à préciser : « avec tout ce qui se dit sur l’état des prisons, c’est un plaisir de visiter cet établissement pénitentiaire de Thiès qui est propre et bien entretenu. Ici, nous sommes en compagnie du directeur de l’administration pénitentiaire pour matérialiser les efforts pour réaliser la volonté du Président de la République d’humaniser la prison, d’humaniser la vie carcérale. Nous avons visité deux chambres qui vont être construites. Il s’agit de chambres aérées avec des lits superposés, des toilettes, etc. », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter : « nous avons aussi vu la chambre froide qui est installée pour permettre à l’administration pénitentiaire de conserver les aliments destinés à la cuisine des pensionnaires, mais aussi de maîtriser l’hygiène alimentaire. Le quartier femme qui vient d’être inauguré, on y a vu des conditions de vie bien organisées.

Il est prévu un espace pour les femmes qui seront accompagnées par des enfants. C’est une visite dont nous pouvons être satisfaits ».  S’agissant des longues détentions, le Ministre de la Justice dira que c’est surtout en matière criminelle parce qu’il y a un certain engorgement au niveau des prisons qui sont chargées de les criminaliser. C’est dû également, selon lui, au fait qu’on a criminalisé la drogue au Sénégal. Donc, nous sommes en train de voir comment faire pour écourter ces détentions en trouvant des peines de substitution. Prenant la balle au rebond, Boubacar Diatta, directeur de la prison de Thiès, a martelé que c’est vrai que leurs difficultés se résument surtout à la surpopulation carcérale, avec un fort taux de prévenus accentué par les longues détentions provisoires. A l’en croire, cette situation impacte négativement le moral des détenus et pourrait être préjudiciable à la sécurité globale de la prison, avec le risque de mouvements d’humeur aux conséquences incalculables. Par ailleurs, le Garde des Sceaux s’est prononcé sur  l’observatoire qui a identifié à Ziguinchor des problèmes réels. « On ne peut pas nier qu’il n’y a pas de problèmes au niveau des prisons, notamment avec le surpeuplement. Mais les situations varient et la nouvelle ambition, qui n’est pas théorique, est de changer le visage de nos établissements pénitentiaires », a rassuré le Ministre de la Justice.

Cheikh Moussa SARR

 


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here