Insalubrité chronique à Kaolack : « Kaolackisme ça se vit  » dégage des solutions pour éradiquer ce fléau

42

Le mouvement  » kaolackisme ça se vit  » a convié ces samedis divers experts dans les locaux de la chambre de commerce de Kaolack pour un panel de diagnostic sur l’environnement.
Environnementalistes, autorités locales et ONG ont promis d’unir leurs forces pour éradiquer le problème.

Le sobriquet de  » ville la plus sale  » qu’on colle à Kaolack depuis des décennies est à l’origine du panel organisé par le mouvement citoyen  » kaolackisme ça se vit « .  » Partout au Sénégal, on associe Kaolack à l’insalubrité et les ordures. Cette image négative de notre ville nous a exaspéré, ce qui nous a conduit à convier des experts pour dégager des solutions concrètes et pérennes qui nous sortiront de ce fléau  » a expliqué Mamoune Diongue, coordonnateur du mouvement  » Kaolackisme ça se vit « .

Bien représentée, la municipalité de Kaolack a été interpellée sur sa responsabilité d’institution détenant la compétence de gestion des ordures et de la salubrité publique.  » Nous ne sommes que des mouvements citoyens sans moyens financiers. Tout ce que nous pouvons faire est de proposer des pistes de réflexion et des solutions. Maintenant, c’est à la mairie de s’en approprier pour une meilleure application  » a conclu le coordonnateur.

Signalons que le panel a eu lieu avec la présence de Fadel Barro du mouvement  » y’en a marre « , ainsi que des ONG comme  » Nebeday « .

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here