Energie- la vente d’électricité booste le secteur de 13,6%

34

La production d’énergie a connu une hausse de 13,6% durant le  troisième trimestre 2017. Cette bonne tenue de l’activité énergétique est attribuable aux ventes d’électricité.

Le sous-secteur énergétique s’est consolidé de 13,6%, en variation trimestrielle au troisième trimestre 2017, informe la Direction de la  Prévention  des Etudes économiques dans  sa note de conjoncture du mois de novembre. Cette performance est attribuable essentiellement aux ventes d’électricité qui se sont accrues de 16,4%, pour atteindre 848,6 gigawatt/h. En effet, l’augmentation saisonnière des températures conjuguées au renforcement de la clientèle avec 30 268 nouveaux abonnements, se sont traduits par un accroissement de la demande en basse et moyenne tensions, respectivement de 21,9% et 11,8%. D’ailleurs, la production d’eau potable s’est légèrement renforcée de 0,6% sur la période.

En glissement annuel, le sous-secteur énergétique a crû de 10,6% durant le troisième trimestre 2017, en rapport avec les dynamismes respectifs des productions d’électricité et, dans une moindre mesure, d’eau potable, sous-tendues par l’accroissement de la demande. Sur les neuf premiers mois de 2017, la production énergétique s’est également renforcée de 7,6%, en comparaison à la même période de 2016, favorisée par l’accroissement des ventes d’électricité (+8,7%) dans un contexte de renforcement des puissances disponibles. En effet, l’année 2017 est marquée par la mise en service de trois nouvelles centrales solaires : Bokhol (25 mégawatts), Malikounda (25 Mégawatts) et Sinthiou Mékhé (20 mégawatts). Par ailleurs, la production d’eau potable s’est bonifiée de 2,5% sur la période. Quant à l’activité du raffinage du pétrole, la source précise qu’elle s’est contractée de 10,7%, en variation trimestrielle, durant le troisième trimestre 2017, en phase avec la forte baisse des importations d’huiles brutes de pétrole enregistrée sur la période.

Relativement à la même période un an plutôt, une baisse de 12,9% du raffinage est également enregistrée, au troisième trimestre 2017. Néanmoins, en cumul sur les neuf premiers mois de l’année 2017, la branche s’est légèrement  raffermie de 0,9% en variation glissante sur un an. Sur cette période, une progression de 21,2% des importations d’huiles brutes de pétrole est observée, à la faveur des conditions d’approvisionnement favorables.

Zachari  BADJI


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here