Election présidentielle du Mali: le candidat de l’opposition Soumaïla Cissé obtient le soutien du Parena

30

(URD ) – Le chef de file de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé, a recueilli un nouveau soutien avec le Parti pour la Renaissance Nationale (Parena), réuni en Conseil national extraordinaire le 26 mai Bamako.

Dans son discours, le président et fondateur de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), Soumaïla Cissé, a virement remercié le Parena: «Par votre décision, vous venez de marquer une page de l’histoire de la démocratie malienne. La vie politique est trop souvent rythmée par des batailles d’ego, des rivalités de personnes, des petits calculs tactiques et des coups bas. Vous venez de montrer l’ensemble des Maliens que la politique, c’est autre chose: c’est un idéal et ce sont des convictions. Vous venez de démontrer votre force collective et votre ambition pour le pays. Croyez bien que je mesure toute la portée de votre décision. Cette décision m’oblige. Je ne vous décevrai pas, je ne vous trahirai pas. Soyez-en sûrs, grâce vous, ensemble nous allons gagner pour restaurer l’espoir.»

Soumaïla Cissé a également annoncé que le président du Parena, Tiébilé Dramé, serait son directeur de campagne. Après l’URD, le Parena – membre de la Coalition pour l’alternance et le changement – est le deuxième parti d’opposition du pays avec une présence sur l’ensemble du territoire. Tiébilé Dramé a été candidat aux élections présidentielles de 2002 et 2007. Depuis le déclenchement de la crise au Mali, il a été notamment le principal négociateur des accords de paix de Ouagadougou en juin 2013.

Devant plus de 80000 personnes rassemblées au Stade du 26 mars de Bamako, Soumaïla Cissé, a été investi samedi 12 mai candidat l’élection présidentielle de juillet 2018 par l’URD et la Plateforme d’Alliance «Ensemble, restaurons l’espoir». Il a lancé un appel «au changement et l’alternance pour sauver le Maliqui est au bord du chaos» en raison des violences terroristes et intra-communautaires dans leNord et le Centre du pays et de l’incapacité du pouvoir actuel rétablir la paix et la sécurité ces cinq dernières années.

Le projet du candidat Soumaïla Cissé «Ensemble, restaurons l’espoir» repose sur cinq piliers: la paix et la sécurité par le rétablissement de l’autorité de l’Etat, l’instauration……

Source : sen360.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here