EditorialEdito-Poétisé : Karim Meïssa Wade , la désillusion ?

37

Le Parti Démocratique follement tient à la candidature de Karim
Et ne s’intéresse pas de savoir si vraiment son cas rime
Recours après recours les libéraux sont déboutés
Mais tombent sur leurs pieds et désireux de s’arc-bouter
Sur des lois sans poids et toutefois sans foi,
Le PDS sue sang et eau pour introniser son roi.
Et pour faire passer la candidature du fils de Maitre Wade
Les libéraux n’excluent pas de faire de Dakar un Azawad.

Pourtant, difficile à dire, mais les carottes semblent cuites
Ceux qui le savent n’auront d’autre choix que prendre la fuite
A Karim et ses partisans, il ne s’annonce que malheureuse suite
Sur toutes les échelles pour la candidature, leurs chances semblent réduites
Karim est certes un bon Joker mais un joker ne sert à rien
S’il ne risque que de vous causer plus de mal que de bien.

Il est temps que soient lucides les partisans de Madické
Et refusent d’être vus comme suivistes, comme mickeys
Il faut que le PDS se rende compte de l’évidence :
Une candidature improbable réduit bien toutes ses chances
De goûter à nouveau au pouvoir et ses délices
Et sauf miracle divin, Karim ne sera point en lice.
Un homme ça réfléchit, un leader doit agir
Au lieu de se contenter de toujours réagir
Si les militants de Wade veulent partir en deux mille dix-neuf,
Ils n’ont qu’à oublier Karim et proposer du tout neuf
Autrement, même s’il arrivait à installer l’enfer sur terre
Tout porte à croire qu’ils n’auront pas le candidat qu’ils espèrent.

Par Ababacar GAYE

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here