Dossier PRODAC : comment le pouvoir essaie de nous distraire en utilisant l’Ofnac?

25

Dossier PRODAC : comment le pouvoir essaie de nous distraire  en utilisant l’Ofnac?
Dossier PRODAC : comment le pouvoir essaie de nous distraire en utilisant l’Ofnac?

En vrac : La position timide de l’UMS, allez, on recommence avec le PRODAC, être au pouvoir et dans la société civile comme le Prof Penda Mbow, Ne rien faire contre Israël

Je suis en phase avec un chroniqueur d’un média de la place quand il dit que la position de l’UMS sur le procès de Kahlifa Sall est trop timide, genre cette organisation fait le constat d’une procédure précipitée. Il faut effectivement dépasser le constat pour dénoncer et désapprouver ce que l’UMS estime être une façon de procéder inappropriée dans son secteur professionnel. Quand il y a eu des mots durs contre leur secteur, l’UMS ne s’est pas contenté de faire des constats…Toutefois, je ne me prononce pas sur le dossier de la Marie de Dakar en tant que tel…

Parait-il que l’OFNAC va enquêter sur le dossier du PRODAC, encore des milliards en jeu. Pourquoi refaire une enquête alors qu’une institution de l’État a déjà fait le travail. Le pays peut-il se permettre de gaspiller de l’argent alors qu’il s’agit juste de sanctionner selon la loi les délits qui seraient établis en la matière. Le même OFNAC qui appelle à sanctionner les « VIP » qui refusent de déclarer leurs avoirs est dans son rôle.

S’ils sont VIP de je ne sais quoi, ils sont en tout cas des nains au plan des pratiques vertueuses relativement à l’argent. Mais ils ne sont forts que parce-que la loi ne leur est pas appliquée alors qu’elle l’est pour des moins VIP, Quand on échoue à administrer un traitement judiciaire égal à tout le monde, il ne sert à rien de parler de justice et de bonne gouvernance.

Comment se fait-il qu’au Sénégal, des organisations qui se disent citoyennes et de la société civile soient dirigées par des individus étroitement liés et donc comptables des actes du pouvoir qui nous gouverne. C’est le cas pour ne citer que des exemples connus du Prof Penda Mbow qui a son mouvement citoyen alors que tout le monde sait quelles fonctions elle occupe au sein du pouvoir, mais aussi d’une organisation sénégalaise des droits de l’homme dirigé par un membre de l’APR! Il faut aussi se poser des questions sur la conception que les membres de telles organisations se font des notions de neutralité, de conflit d’intérêt, etc…

Les lobbies israéliens sont en train de faire beaucoup de bruit contre le sénateur américain Rand Paul qui a opposé son véto à une aide américaine de 38 milliards de dollars pour Israël. Le cas échéant, bravo à ce monsieur. En effet, au moment où le Sénat américain trouve le moyen d’incriminer le régime saoudien dans l’affaire Kashogui, ce qui est une bonne chose à mon avis, malgré les errements de Trump sur ce dossier, cela ne fait pas justice et droits humains, de soutenir un État colonial du 21 siècle qui a pour nom ISRAËL. Un État qui tue, massacre, spolie…tous les jours que Dieu fait le pauvre peuple palestinien abandonné par la lâcheté du monde à lui-même.

Ahmadou Makhtar Kanté: Imam, écrivain, conférencier 

Fait à Dakar, le 17/12/2018

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here