Chef de l’opposition : Beaucoup de nommés, un seul élu !

4

Chef de l’opposition : Beaucoup de nommés, un seul élu !
Chef de l’opposition : Beaucoup de nommés, un seul élu !

S’il y a une question qui fait débat, c’ est bien celle du statut du chef de l’opposition au Sénégal. Depuis prés de 20 ans  qu’on cherche réponse à cette question, il semble que ce n’est pas demain la veille,  qu’on l’aura. Même s’il faut préciser que c’est dans la constitution de 2001 que le président Abdoulaye Wade a fait reconnaître l’existence  et les droits de l’opposition. Mais depuis lors, aucune loi n’est venue codifier ce statut du chef de l’opposition.

Les débats ont été relancés depuis le lancement du Dialogue national, surtout après les révélations du député Mamadou Lamine Diallo, qui soutient que Macky Sall envisage d’accorder un fonds de 2 milliards de Fcfa au chef de l’opposition.

Normal, avait affirmé sur le ondes de RFM Mamour Cissé, le leader du Psd/Jant-Bi, qui a salué cette décision de Macky Sall, soutenant que c’est normal , puis qu’étant l’un signe de respect des résultats du référendum de 2016, en se demandant « si le Président à une caisse noire de 10 milliards, pourquoi pas des fonds politiques pour le chef de l’opposition ».
Avis que ne partage pas le politologue Mamadou Sy Albert qui est plutôt d’avis que le chef de l’opposition soit financé au même titre que les autres partis, chacun avec une somme allouée selon sa représentativité.

La question est alors, quelles sont les conditions d’éligibilité du chef de l’opposition ? Mamadou Sy Albert  désigne deux options : Celle parlementaire, qui veut que le  chef du parti qui occupe le plus de sièges à l’assemblée nationale soit le N°1 de l’opposition.

Ou Alors par élection présidentielle, c’est à dire celui qui occupe la deuxième place lors de ces joutes électorales devienne de fait vice-président de la république, donc un chef de l’opposition désigné par le peuple, et c’est ce qui est aux yeux du politologue, le choix le plus démocratique.

Et ce chef de l’opposition aura un salaire, une maison de fonction, une sécurité etc. Donc n’aura pas besoin de ces deux milliards dont on parle, et qui risque de plus diviser l’opposition qu’autre chose.

Oumy NDOYE

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here