Carnage financier à la Prodac : Une information judiciaire contre Mamina Daffé et Jean Pierre Senghor. 

61

Le Prodac est dans le viseur de la justice. Selon des sources de Libération,  l’Inspection générale financier recommande l’ouverture d’une information judiciaire pour des « faits de délinquance » contre l’actuel coordonnateur du Prodac, Mamina Daffé et son prédécesseur Jean Pierre Senghor.

A la suite de sa mission de vérification, l’Igf a révélé un énorme carnage financier relatif à des surfacturations, dépenses  irrégulières, détournements de deniers publics et népotisme sur fond de délinquance sur des marchés publics.

Selon Libération, Mamina Daffé a favorisé une escroquerie portant sur 541 millions F Fcfa. Daffé est également impliqué dans une opération d’enrichissement illicite relatif à la validation à la demande de paiement de la quatrième tranche de l’avance de démarrage (1,254 milliards) sans versement par Green 2000 de la caution exigée mais aussi de la validation des demandes de paiement à la même société sans aucun contrôle préalable pour un montant de 6,8 milliards.

Quid de son prédécesseur Jean Pierre Senghor ?  Il est chargé  par l’Igf pour des faits de délinquance financière relative à deux marchés portant sur  3,7 milliards et 5,9 milliards F.

L’Igf demande leur traduction devant la Cour des Comptes pour des faits troublants, renseigne Libération.


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here