Assemblée nationale du Sénégal l’immunité parlementaire de Khalifa Sall levée

30

Les députés, réunis samedi dernier, ont procédé à la levée de l’immunité parlementaire de l’édile de Dakar, en prison depuis le 7 mars dernier pour association de malfaiteurs et escroquerie aux deniers publics. Ainsi, se pose-t-on la question de savoir si nous allons assister, dans les jours à venir, au procès de l’édile de Dakar.

C’est tard dans la nuit du samedi, au terme d’une plénière, que les députés se sont penchés sur la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall. En effet, 125 parlementaires, tous de la majorité, ont voté « pour ». Tandis que 25 ont voté « contre ». Impuissants, les députés de l’opposition n’ont fait qu’huer après s’être opposés à la levée de l’immunité de leur collègue, Khalifa Sall, en prison depuis le 7 mars dernier pour détournement de deniers publics. Par ailleurs, pour éviter les événements du 23 juin 2011, un important dispositif sécuritaire a été mis sur pied, bouclant ainsi toutes les issues menant vers l’Hémicycle. On pouvait constater la présence de policiers anti-émeutes, entre autres. Pendant ce temps, les débats se déroulaient à l’intérieur même de l’hémicycle. Prenant la parole, Seydou Diouf, rapporteur et néanmoins député de la majorité, a soutenu : « la commission ad hoc, instruite du caractère sérieux des charges retenues contre le député Khalifa Ababacar Sall, a conclu à la majorité, de recommander à l’Assemblée nationale qu’il lui plaise de lever son immunité parlementaire pour permettre la poursuite des actes de procédure ». La réponse du camp des opposants ne s’est pas fait attendre, et c’est Déthié Fall qui va hausser le ton en ces termes : « en tant que membre de la commission, je dois dire que ce rapport n’est pas fidèle ».

Le maire de Dakar vers le palais de justice de Dakar ?

Il faut dire que ce dernier avait rendu publique sa démission de cette commission, ainsi que deux autres députés. Ils dénoncent les nombreuses violations notées dans la procédure pour la levée de l’immunité parlementaire de leur collègue. En déphasage avec les députés de l’opposition, le Garde des Sceaux a salué cette procédure visant la levée de l’immunité parlementaire du député-maire. Sous les huées de l’opposition, qui a réclamé, en vain, un véritable débat parlementaire, Ismaïla Madior Fall a qualifié cette procédure de « raffinement démocratique extraordinaire ». Selon le Ministre de la Justice, c’est l’expression vivante de l’État de droit, dont la consolidation est la préoccupation quotidienne du président Macky Sall. « À vaincre dans le déshonneur, on triomphe malheureusement dans les bas-fonds », a répondu le député Cheikh Bamba Dièye au Ministre de la Justice. Pour mémoire, Khalifa Sall, député-maire, a été inculpé dans le cadre de l’affaire dite de la caisse d’avance de la Mairie de Dakar. Il est poursuivi pour association de malfaiteurs et escroquerie aux deniers publics. Tête de liste d’opposition Taxawu Senegaal, il a été élu député lors des dernières élections législatives. C’est sur ces entrefaites que ses avocats ont déposé plusieurs requêtes auprès de nos institutions judiciaires pour exiger, en vain, la libération d’office de leur client. Sur ce, les robes noires ont décidé d’internationaliser le combat.

Cheikh Moussa SARR


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here