Trafic d’or à Niokolo koba: Le procès renvoyé en audience spéciale, le 21 Juin

10

Le procès tant attendu sur l’exploitation illégale de substance minière dans le Parc national Niokolo Koba, qui avait mis en cause 8 Sénégalais, 2 Chinois et 1 Ghanéen, a été renvoyé au 21 Juin 2019 en audience spéciale par le parquet de Kédougou.

 Une décision qui a été prise d’un commun accord entre le Ministère Public et le pool d’avocats. Ce renvoi se justifie, selon le Parquet, par « l’absence de l’Agent judiciaire et des témoins ». Le président du Tribunal de grande instance a aussi assuré que toutes les conditions nécessaires seront prises pour que les mis en cause soient jugés dans les meilleures conditions, et à date échue. Une décision que le pool d’avocats commis pour défendre les présumés a saluée. Me Bamba Cissé, au nom du pool d’avocats, a vivement remercié le parquet de Kédougou, particulièrement le Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Kédougou, ainsi que le Président, du renvoi qui leur permettra de disposer de beaucoup plus d’éléments.  Dans cette affaire, le Directeur du Parc, le colonel Amar Fall, son adjoint, le capitaine Mamadou Marone, le maire de Nenefesha, Dondo Keïta, le lieutenant Sultan Diop et le chef du service régional des Mines, Adama Diop, avaient été arrêtés. Boubacar Tamba, le correspondant du Sud-Fm à Tambacounda et Kédougou, a été placé sous mandat de dépôt. Le directeur du parc touchait, en échange de la mise à disposition des trafiquants de deux sites illégaux, 600 mille francs Cfa par semaine ainsi qu’un pourcentage sur l’or vendu. Le maire de Nenefesha percevait 200 mille francs Cfa par mois dans le cadre de ces opérations supposées frauduleuses.

 

Papis Nimbaly Barro

(Correspondant à Kédougou)

 


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here