Trafic d’or à Niokolo: Fortunes diverses pour les prévenus

6

Renvoi des fins de la poursuite et des peines allant jusqu’à deux ans de prison ferme, telle est la sentence rendue, hier, par le président du tribunal de grande instance de Kédougou dans l’affaire d’exploitation illégale d’or au parc national de Niokolo Koba.

 

Le tribunal de grande instance de Kédougou a rendu son verdict, hier jeudi, dans l’affaire d’exploitation illégale d’or au parc national de Niokolo-Koba. Le Président du tribunal a condamné le colonel des Eaux et Forêts, Amar Fall, à une peine de deux ans de prison. Là où le capitaine Mamadou Marone a pris six mois. Les autres mis en cause ont été condamnés par le juge à des peines fermes. Sultan Diop a pris deux ans, Adama Diop un an, Kusi Kwabéna deux ans, Kun Deng deux ans, Wan Hu deux ans et Wang Xunxi deux mois. Pour ce qui est de Dondo Keita et Fally Camara, respectivement maire de Ninéfécha et de Tomboronkoto, le juge a prononcé à leur encontre le renvoi des fins des poursuites. S’agissant des faits, une quarantaine de personnes avaient été arrêtées au début du mois de juin dernier pour activité illicite dans le parc national de Niokolo Koba, allant de la coupe de bois à l’extraction frauduleuse de sable. Ce scandale a été ébruité par une dénonciation faisant état de la gestion nébuleuse d’un site d’exploitation clandestine d’or à l’intérieur du parc Niokolo Koba, par des Chinois. Ces derniers opéraient avec la complicité des compatriotes sénégalais et de ressortissants ghanéens. Fort de ce renseignement, les pandores de la Brigade territoriale de Kédougou, agissant en intelligence avec le service du Parquet de Kédougou, se sont évertués à élucider cette nébuleuse. Une enquête est aussitôt ouverte. À la faveur de recoupements, recueils d’informations et d’exploitation d’indices concordants, les hommes en bleu sont parvenus à percer le mystère de cette gestion opaque qui entoure cette exploitation clandestine d’or dans le parc Niokolo Koba. Mieux, les pandores ont effectué une descente sur les lieux pour de découvrir l’existence d’un important site d’orpaillage clandestin et la découverte d’un impressionnant matériel. Il s’agit, entre autres, d’un impressionnant arsenal composé d’engins Caterpillar, de 3 pelles mécaniques, de détecteurs d’or et autres matériels. Poursuivant leurs investigations, les gendarmes ont mis la main sur 15 ressortissants chinois, 3 Ghanéens et un ancien agent dudit parc. Il ressort des éléments de l’enquête que c’est cet ancien agent du parc et un complice ghanéen qui jouaient les facilitateurs et remettaient d’importantes sommes à des autorités complices, lesquelles ont délibérément fermé les yeux sur cette exploitation illicite. Au total, notent nos sources, plusieurs millions de FCFA seront remis au conservateur du Parc, le Lieutenant-colonel Amar Fall, à son adjoint, le Capitaine Mamadou Marone, au chef du service régional des Mines et de la géologie de Kédougou, Adama Diop, et au maire de Nénéfesha, Dondo Keïta.

 Cheikh Moussa Sarr

 


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here