Touba: M. Guèye séquestre une mineure et la viole deux jours durant

69

Trois années d’emprisonnement ferme et un million et demi de dommages et intérêts à payer à sa victime. Voilà la sentence du tribunal correctionnel de Diourbel contre Mamadou Guèye, père de cinq enfants, prévenu de viol et de détournement de mineure dans la capitale du mouridisme. Et pourtant, il peut malgré tout se vanter d’avoir de la chance, puisqu’il encourait une peine d’emprisonnement ferme de dix ans, si les charges d’abus sexuels sur une personne mentalement déficiente n’étaient pas disqualifiées par le tribunal. Le 4 juin dernier, Mamadou Guèye croisait devant son domicile N.G, une jeune fille âgée de seize ans. Après l’avoir interrogée, il se rend compte qu’elle ne jouissait pas de toutes ses facultés mentales. Alors, il choisit de l’héberger chez lui, prétextant à son épouse que la gamine devait rester sous son toit pour des bains mystiques. Mais, le soir, alors que son épouse dans les bras de Morphée, Mamadou Guèye se retrouvait seul avec N.G pour abuser sexuellement d’elle. Malheureusement pour lui, sa femme découvre le pot aux roses lorsqu’elle le surprend sur N.G poussant des cris.
Renvoyée de la maison, la fille va retrouver ses parents. Mais quelques jours plus tard, la jeune fille commence à se plaindre de différents maux. Ses parents l’amènent à l’hôpital où on leur annonce qu’elle a subi des relations sexuelles récentes. Interrogée, N.D accuse Mamadou Guèye d’avoir abusé d’elle et montre la maison de ce dernier à son père. Sans attendre, ce dernier saisit aussitôt la gendarmerie de Touba. Mamadou Guèye est ainsi mis aux arrêts.

Mamadou Guèye : «c’est elle qui m’a fait bander en pleine nuit après m’avoir sucé»

À la barre, Mamadou Guèye, qui a soutenu n’avoir jamais entretenu de rapports sexuels avec la fillette, a déclaré que c’est elle qui l’a fait bander en pleine nuit après l’avoir sucé.
Mais pour l’avocat de la défense Me Abdoulaye Babou, Mamadou Guèye a bien profité de la gamine. Il a sollicité 1,5 million de dommages et intérêts. De l’avis du procureur Moussa Guèye, la pénétration sexuelle ne fait l’ombre d’aucun doute et le certificat médical confirme l’acte sexuel. Quant à la santé mentale de la fillette, le procureur s’en est rapporté à la sagesse du tribunal. Finalement, Mamadou Guèye a écopé de trois ans d’emprisonnement ferme et d’une amende d’un million et demi de francs Cfa.


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here