Sous-développement de la Guinée : Alpha Condé s’en prend violemment à la France (vidéo)

12

Pour le 60e anniversaire de l’indépendance, le président guinéen rappelle la « mise en quarantaine » subie par son pays pour avoir voulu s’émanciper de la tutelle de Paris.

Les commémorations offrent généralement l’opportunité de dresser un inventaire. Ce 2 octobre, la Guinée fêtera le 60e anniversaire de la fin de la colonisation française. A cette occasion, le président Alpha Condé, élu depuis 2010, a choisi son thème : plutôt que l’avenir, il souhaite rappeler à la jeunesse guinéenne comment « la France a voulu anéantir la Guinée », après qu’Ahmed Sékou Touré, père de l’indépendance puis dictateur durant un règne qui dura vingt-cinq ans, cinq mois et vingt-quatre jours, eut tourné brusquement le dos à l’ancien colonisateur.

A l’époque, la France lui fit payer ce qu’elle considéra comme un affront. Deux ans avant les autres colonies d’Afrique subsaharienne, la Guinée devenait la première à gagner son indépendance en refusant le projet de communauté franco-africaine proposée par le général de Gaulle. Projet éphémère, par ailleurs.
« Responsabilité de la France »

« Du jour au lendemain, tous les cadres français sont partis, la Guinée est restée sans cadre. Il ne faut pas oublier non plus que la Guinée a été mise en quarantaine (…). Il a fallu que l’Union soviétique et la Chine viennent porter secours à la Guinée », a martelé Alpha Condé, dimanche 30 septembre, dans le cadre de l’émission hebdomadaire « Internationales », animée par des journalistes de TV5 Monde, RFI et Le Monde. « Le gouvernement français n’a pas eu une attitude correcte, ce qui a fait que, pendant longtemps, jusqu’à Giscard, les rapports avec la France ont été tendus », a-t-il ajouté.

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here