Sénégal-Bad : 628 milliards de FCFA mobilisés à mi-parcours

23

Le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, et la Banque africaine de Développement (BAD), ont organisé hier à Dakar la revue à mi-parcours du document de stratégie pays (DSP) 2016-2020, combinée avec la revue du portefeuille de la BAD au Sénégal.

Le montant total de ressources mobilisées à mi-parcours du document de stratégie pays (DSP) 2016-2020, s’élève à 795,98 millions d’unités de compte, soit 628 milliards de FCFA. C’est ce qu’a indiqué hier Birima Mangara, Ministre délégué chargé du Budget, qui ajoute que sur l’année 2018, un montant record de 478,5 millions d’Unités de compte, soit 377,52 milliards de FCFA, est en cours de mobilisation. Cette revue constitue une activité importante pour l’amélioration de la performance des opérations de la BAD, leur pertinence, leur efficacité et leur viabilité, conformément à la stratégie du Gouvernement. D’après  M. Mangara, le portefeuille actif de la Banque au Sénégal comprend, au 30 juin 2018, 28 opérations pour un volume total net d’engagements de 811,86 millions d’Unités de compte, soit 640,54 milliards de FCFA. Ce montant, explique-t-il, est réparti comme suit : 681,54 millions d’Unités de compte, soit 537, 72 milliards de FCFA pour le secteur public et 130,32 millions d’Unités de compte, soit 102,82 milliards de FCFA pour le secteur privé. En effet, le portefeuille du secteur public comprend les projets nationaux et les opérations régionales. Concernant celui des projets nationaux actifs, il y a 18 opérations pour un volume total net d’engagements de près de 478,21 milliards de FCFA, avec un taux de décaissement de 20,6% du fait que le portefeuille est relativement jeune, avec un âge moyen de 3 ans. Quant aux opérations régionales qui impactent le Sénégal, dira le Ministre, elles portent sur 4 projets pour un montant cumulé  d’environ 59,51 milliards de FCFA. S’agissant du guichet du secteur privé de la Banque au Sénégal, M. Birima Mangara a déclaré que  les engagements tournent au tour de 106,96 milliards de FCFA avec un taux de décaissement global de 96,5%. Pour Mme Marie-Laure Akin-Olugbade, Directrice générale en charge des opérations de l’Afrique de l’Ouest, dans le cadre du renforcement du dialogue entre la République du Sénégal et la Banque africaine de Développement, jamais depuis le début de ses opérations, la BAD n’a atteint un tel niveau d’engagements dans le pays. A l’en croire, au cours des deux premières années du DSP, la BAD a approuvé 12 projets pour un montant total d’engagements de 606 milliards de F CFA.

Zachari BADJI


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here