Secteur des mines : Macky veut un cadastre minier

5

Le Chef de l’Etat, Macky Sall, a présidé hier la 5ème édition du Salon international des Mines (SIM), sur le thème: «Géologie et Mines : facteurs de progrès social et d’emplois pour l’émergence ». Le SIM de Dakar a réuni plus de 300 visiteurs et 87 exposants venus de plus de 30 pays. Le Canada est le pays invité d’honneur.

 Dans son intervention, le président Macky Sall a souligné la nécessité pour le Sénégal de disposer d’un cadastre minier pour une meilleure maitrise du secteur. ’’Il est temps d’avoir un cadastre minier, il est temps que le cadre minier soit maitrisé’’, a-t-il déclaré. ’’Pour cela, je pense que nous pouvons y arriver avec l’aide du Canada’’, a-t-il soutenu, rappelant que depuis plusieurs décennies, ce pays ne cesse d’apporter ’’un concours appréciable’’ au Sénégal dans divers domaines. Macky Sall a décliné sa vision sectorielle du PSE et ambitionne de ’’construire un secteur minier sénégalais structuré et compétitif, apportant sa pleine contribution de développement inclusif et durable’’.  ’’Ceci, dans le cadre d’une société solidaire dans un Etat de droit à l’horizon 2035’’, a-t-il rappelé, soulignant la coïncidence de la tenue de ce forum avec le démarrage prochain de la deuxième phase du PSE. ‘’Dans cette deuxième phase, il s’agira d’assurerk d’une manière plus accentuée aux populations, un mieux-être social basé sur une redistribution équitable des fruits de la croissance’’, a-t-il affirmé.

Toujours est-il que, selon le Président de la République, « l’Afrique de l’Ouest est en passe de supplanter la corne australe du continent en tant que nouveau centre névralgique du secteur minier africain. Le Sénégal compte parmi les pays qui enregistrent un bond dans le domaine de l’exploitation minière. « Les projecteurs sont aujourd’hui braqués sur le pays en raison de sa place de leader dans l’or et de grands projets d’exploitation en cours des géants miniers que sont certaines entreprises comme Toro Gold et Bassari Ressources », a-t-il indiqué.

Avant d’ajouter: « la mise en œuvre du code minier, qui favorise la transparence et la durabilité, a également permis d’attirer les investisseurs. Et ceci démontrant la volonté politique du gouvernement de développer l’exploitation et la production ».

Mais, pour le Chef de l’Etat, pour être un facteur de progrès social, ’’l’exploitation judicieuse de ces ressources minières considérées comme un capital naturel, devrait être apte à générer des richesses réinvesties dans la formation de notre capital humain. Institutionnel et technologique’’. A ce titre, il a affirmé que le Sénégal ’’dispose actuellement, dans le domaine des mines et de la géologie, d’experts de niveau mondial’’.

Macky Sall a invité les entreprises à mettre en adéquation ’’les investissements à la mesure des emplois avec une approche genre’’ basée sur la mise en avant des femmes et le développement du contenu local.

Notons que le Salon international des Mines de Dakar a vu la participation de 87 exposants et plus de 300 visiteurs issus de 30 pays différents.

Sada Mbodj

 


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here