Réception Ter: Les populations dans  la  grogne 

15

La réception du Train Express Régional sur le trajet Diamniadio-Rufisque-Dakar et de l’inauguration de la gare ferroviaire de Dakar, ce lundi,  est  en train  de  faire du bruit. La raison !  Les localités traversées par  ce  projet sont divisées en deux, rendant difficile leur  déplacement de part et d’autres. Ce qui a conduit  les populations à  la grogne et risque de perturber la cérémonie. 

 Les populations des localités impactées  par  ce  projet  du  Train Express Régional (TER) sortent de leur réserve pour se faire entendre. « Nous demandons au Président de la République de surseoir à son projet, le temps de nous faire des passerelles et des voies d’accès. Il a le droit de faire son TER et nous nous avons le droit de circuler », a lancé solennellement Docteur Ndèye Soukèye Gueye, présidente du mouvement citoyen alternative Diarigne sa Ngokh. D’après elle, ils ont constaté qu’il y a énormément de problèmes par rapport à ce TER. « On peut noter une certaine opiniâtreté du  Président de la rpublique de réaliser son TER et une ténacité de son Gouvernement à le livrer ce lundi (ndlr : aujourd’hui). Mais nous, citoyens de Yembeul, Sicap Mbao, Thiaroye, Bargny, Sam-Sam, nous avons noté qu’il n’existe pas de mesures d’accompagnement par rapport à ce projet », a-t-elle martelé. A l’en croire, par rapport à l’assainissement, l’accessibilité, l’environnement, la sécurité, l’éclairage public et l’éducation, ils n’ont rien prévu. Les écoles, les centres de santé, les cimetières sont de l’autre coté et les riverains,  pour s’y rendre rencontrent beaucoup de problèmes. Avec toutes ces difficultés, Dr Gueye se pose la question : « Comment peut-on livrer un Ter qui n’a pas de passerelle ?». D’après une source, toutes les voies d’accès au train seront fermées de 06 h du matin à 20 h du soir. Cette mesure aura pour conséquence la division de Rufisque en  deux parties. Rufisque Nord, lieu d’habitation de la majorité des Rufisquois, et Rufisque Sud, lieu de travail et de commerce de presque tous les Rufisquois. De ce fait, un communiqué de l’APIX rappelle à la population que des cheminements piétons provisoires et sécurisés, distants en moyenne de 325 m, ont été aménagés le long de la ligne. Sur ce, les habitants de la veille ville se demandent où se trouvent ces cheminements car au niveau de la gare routière, communément appelé ’’Djouti bi’’, lieu de transit de plusieurs milliers d’individus et de véhicules, il n’y a ni pont ni passerelle. « C’est dire donc que le lundi 14 janvier, la majorité des Rufisquois n’iront ni au travail ni au marché, et plus grave, des milliers d’élèves n’iront pas à l’école. La cause est simple, aucun pont, aucune passerelle n’est installée, contrairement au communiqué de l’APIX,  pour permettre aux populations de vaquer à leurs occupations », a-t-appris.

 

Un  « Ndiaga Ndiaye  »  travers  les rails du TER

De l’autre côté, on a assisté à une scène d’indiscipline d’un chauffeur  d’un car « Ndiaga Ndiaye » dont les images ont inondé le net. En  voulant contourner la route pour un chemin plus rapide, ce chauffeur n’a rien trouvé de mieux à faire que de se frayer un raccourci sur les rails d’un chemin de fer. Mais comble du comble, à peine sur les rails, la voiture est tombée en panne.

Lors du dernier conseil des ministres, le Président de la République, Macky Sall avait demandé au Gouvernement de veiller à l’indemnisation équitable et intégrale des populations impactées par le projet du Train Express Régional (TER). Il avait également demandé de poursuivre la sensibilisation des populations et des usagers sur les problématiques de sécurité ferroviaire et, plus généralement, sur la prochaine exploitation technique et commerciale du TER et des 14 gares réalisées. Sur ce, le Chef de l’Etat a informé les membres du Conseil de la réception du Train Express Régional sur le trajet Diamniadio-Rufisque-Dakar, et de l’inauguration de la gare ferroviaire de Dakar, sous sa présidence, le 14 janvier 2019. Ainsi, ce dernier a indiqué que le TER doit s’insérer dans le développement urbain global des communes, zones et localités traversées ou polarisées.

 

Zachari BADJI

 

 

 

 


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here