Pro-Sonko sanctionnés au lycée de Bignona : Le procureur entre en jeu

13

Le proviseur, le censeur et un surveillant du lycée Aoune Sané de Bignona ont été relevés de leurs fonctions hier, après la découverte sur les copies d’un sujet des évaluations standardisées de la mention : Coalition «SonkoPrésident». Le procureur a confié le dossier à  la Gendarmerie qui mène l’enquête suite à une plainte de l’inspection d’académie de Ziguinchor. Walfadjri revient sur le film du scandale.   Les faits remontent en fait au 07 février dernier. Le lendemain, l’inspecteur d’académie de Ziguinchor est informé de la présence d’une mention à caractère politique sur les copies d’épreuve de composition de français en Seconde L, au lycée Ahoune Sané de Bignona. Surpris, ce dernier mène des investigations au niveau des différents établissements de l’académie correspondant aux départements de Ziguinchor, Bignona et Oussouye. Lesquelles ont permis de constater, à en croire Siaka Goudiaby, que cette fameuse mention ne concernait que l’épreuve de français de la classe de seconde L du lycée Ahoune Sané alors que ces épreuves ont été envoyées en paquet complet avec toutes les disciplines par mails groupés et simultanément sur la liste de diffusion de tous les proviseurs. L’autorité académique se demande donc comment cette mention à caractère politique, contraire à l’éthique et à la déontologie a pu être apposée sur les copies alors que dans le cadre des compositions standardisées du premier semestre 2018-2019, communes à tous les établissements, les épreuves des différentes disciplines ont été conçues, validées et mises à la disposition des chefs d’établissements, chargés de leur administration, conformément au calendrier régional.


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here