PRESENTATION DU RECUEIL POETIQUE « AFRIQUE OU LA RIME PARTAGEE » : Yaro Ba invite à un voyage aux valeurs africaines

32

A l’occasion de la clôture de la 16e édition de la Foire internationale du livre et du matériel didactique de Dakar, le chimiste Yaro Ba a présenté, hier, son recueil de poème intitulé « Afrique ou la Rime partagée ».

Le chimiste Yaro Ba a cessé de bûcher pour aller faire l’alchimie des vers et de la prose, histoire de pouvoir écrire ses états d’âme. On le connaissait ingénieur chimiste, mais hier on à découvert Yaro Ba comme poète dès les premières lignes de son recueil intitulé « Afrique ou la Rime partagée » édité par la maison d’édition Baobab. La cérémonie de présentation de l’ouvrage s’est tenue à l’occasion de la clôture de la 16e édition de la Foire internationale du livre et du matériel didactique de Dakar (Fildak).

Dans ce recueil poétique d’une centaine de pages, l’auteur revient sur ses sensations, son vécu depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte.

En effet, il nous retrace les déboires qu’il a rencontrés dans sa vie, des déplacements nombreux qu’il a eu à faire au Sénégal et partout dans le monde. Des occasions qui lui ont permis de produire cette oeuvre littéraire. « A chaque fois que je suis devant une situation, une fleur, un être, une chose, ou à chaque fois que j’ai été émerveillé, j’ai essayé de consigner ça sur quelques lignes. J’ai essayé de relater tout mon vécu et tout mon potentiel émotif que j’ai eu à faire durant toute mon enfance et mon adolescence », raconte l’auteur. « En chaque chose, on peut s’émerveiller et partout y voir comme le signe de Dieu. C’est ce qui m’a donné l’inspiration. Aussi, j’ai été un peu partout dans le monde, car voyager c’est aussi lire à travers les peuples et les continents. Cela m’a aussi permis de faire ce recueil qui est dans une thématique très variée, sans pour autant essayer d’être héritier d’aucun poète », note-t-il.

Dans cette oeuvre poétique à travers laquelle l’auteur invite à un voyage de ressourcement aux valeurs africaines, nourrit de l’espoir d’une Afrique digne de partager la rime de l’espoir, d’où la pertinence du titre « Afrique ou la Rime partagée ». « Le titre du livre montre que toutes les valeurs universelles sont africaines. Dans l’ouvrage, il y a des leçons de moral par rapport à la jeunesse », explique Yaro Ba.

L’auteur plonge ses lecteurs dans plusieurs thèmes « riches » et « variés » qui ne peuvent, selon lui, « laisser indifférent ». Philosophie, amour, pouvoir, vie et mort, condition humaine, sans pour autant omettre les volets esthétique et mythique, entre autres thèmes. Le tout, condensé dans une cinquantaine de poèmes titrés tels que « La bête et le méchant », « Temps d’hivernage », « Douce liane sucrée des tropique », « L’émigré: Barça ou Barzakh ou le chant mémorial des gnous », « Le miroir de baobabs ».

La cérémonie de dédicace est prévue au mois de janvier prochain à la maison de l’écrivain.

HABIBATOU WAGNE

Source : sen360.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here