Plan Dash : Un an dont 3 mois ferme requis contre les administrateurs du groupe WhatsApp

5

L’affaire avait défrayé la chronique les dernières semaines : une liste de « filles faciles » circulait sur internet. Après différentes plaintes de personnes concernées, les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic) ont neutralisé la mafia qui était à l’origine de la diffusion de cette liste des « filles faciles » de Dakar sur WhatApp. Dix personnes ont été interpellées et entendues finalement les autres étant des mineurs, ont étés relaxés.
Ce matin ils ont donc fait face au juge des flagrants délits de Dakar pour les délits d’association de malfaiteurs, collecte déloyale de données à caractère personnel, diffusion de ces mêmes données à travers internet et atteinte à l’image, à la dignité et à la réputation.
À la barre, les prévenus Cheikh B. Thioune Ndiaye Ibrahima Boye, Serigne M.Sall et Mamadou Guèye ont  tous balayé d’un revers de main toutes les accusations à leur encontre. 
Les parties civiles qui n’ont pas réclamé de dommages et intérêts, ont désisté de leur constitution de partie civile.
Le procureur convaincu de la culpabilité des prévenus, a requis une peine de 1 an dont 3 mois ferme. 
Une peine que les avocats de la défense n’ont pas apprécié, raison pour laquelle ils ont plaidé à titre principal la relaxe pure et simple car la preuve de leur culpabilité n’a pas été rapportée et subsidiairement, une application bienveillante de la loi.
Le délibéré est fixé au 12 décembre prochain… 

Source : DakarActu.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here