Oumar entre la vie et la mort après avoir été tabassé par des militaires français à Dakar

16

L’information a été relayée par Guy Marius Sagna, activiste et membre du mouvement « France Dégage ». Un sénégalais du nom de Oumar a été roué de coups par des militaires français stationnés à Dakar. Il serait dans un état critique, sa famille demande même de l’aide pour l’évacuer hors du pays.

La publication de l’activiste in extenso :

« Quand la Police sénégalaise assassine impunément des citoyens sénégalais pourquoi l’armée française, armée d’occupation, ne casserait pas du sénégalais ?

Chers Frères et sœurs Sénégalais et en humanité,

Je me permets de vous contacter pour vous informer d’un événement alarmant impliquant des militaires français stationnés à Dakar (Sénégal).

Dans la nuit du 16 Septembre 2018, cinq militaires Français en civil ont pris part à une altercation avec des jeunes sénégalais dans le restaurant le « Patio » aux Almadies de Dakar.
L’un de ces derniers prit plusieurs coups sur la tête avec une arme qui a été décrite comme un « poing américain ». Oumar WATT, le jeûne homme en question, âgé de 31 ans est actuellement dans le coma nouveau papa de deux enfants.

Il est diagnostiqué « de multiples contusions cérébrales, bi-frontales, temporales gauches et diencéphaliques ».

Selon le témoignage d’une personne présente sur les lieux, la scène s’est déroulée de la façon suivante :

Dans les environs de 5 heures du matin, Oumar et quatre de ses amis dont deux jeûnes filles profitaient tranquillement de leur fin de soirée dans le Club restaurant.
Ils furent interrompus par un groupe de cinq militaires français en civil qui ont commencé à taquiner les jeunes filles. L’un des sénégalais protesta alors en leur demandant d’arrêter de tourmenter sa « sœur ».

Les militaires étant en état d’ébriété, une bagarre éclate rapidement entre les 2 groupes. Dans l’intention d’apaiser la situation, Oumar se mit entre les principaux concernés afin de les séparer mais il reçut un coup sur la nuque de la part d’un des militaires. Cela lui fit perdre conscience automatiquement mais l’agresseur continua à lui rouer de coups malgré le fait qu’il soit déjà à terre.

Voyant une personne blessée, une foule se forme rapidement autour des faits et prit à parti le groupe des jeunes français qui voulaient fuirent les lieux. Il fallut l’intervention de la brigade de police pour diffuser la situation à l’aide de coups de semonce.

Oumar fut évacué au centre hospitalier national et universitaire de Fann où il est actuellement pris en charge.

Malgré la plainte déposée par la famille de Oumar, la détention en garde à vue des cinq militaires ne dura même pas vingt-quatre heures. Ils furent libéré dans la journée après une visite au commissariat d’un représentant de l’ambassade Française.

La famille de Oumar cherche à le faire évacuer en urgence en France et lance un appel à toute personne ou organisme pouvant aider Oumar à être pris en charge rapidement.

Rapporté par un membre proche de la famille ».

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here