Non paiement indemnités: Le Cusems tient pour responsable le Gouvernement de toutes perturbations qui…

37

« Le Gouvernement s’était engagé devant le peuple sénégalais…« , peste Abdoulaye Ndoye, secrétaire général du Cadre unitaire syndical des enseignants du Moyen Secondaire (Cusems) sur la radio Sud fm. Les syndicalistes exigent de l’Etat le paiement intégral des indemnités du Bac et du Bfem, au plus tard ce 30 novembre, date butoir.

Le bras de fer entre syndicalistes enseignants et l’Etat du Sénégal risque de se corser davantage. Le Cusems menace de paralyser le système éducatif si, toutefois, les autorités ne respectent pas leurs engagements. La cause de leur revendication, le retard dans le paiement des salaires des professeurs vacataires et contractuels et, le non-paiement des indemnités du Bac et du Bfem…, à quelques jours de la date butoir du 30 novembre, convenue pour leur règlement définitif.

« Le Gouvernement s’était engagé devant le peuple sénégalais à payer toutes les indemnités au plus tard le 30 novembre de chaque année. Nous sommes à 24 heures de la date butoir, le pacte, pratiquement, n’a pas été respecté. C’est une honte!« , regrette Abdoulaye Ndoye.

Ce dernier confie que chaque année, ils sont obligés de « se faire entendre, de se battre« , pour qu’on leur payent leur argent. Raison pour laquelle, ils ont déposé un préavis le 16 novembre, mettant en exergue la disposition de l’alignement de l’indemnité de logement et le respect de tous les accords signés dans les différents protocoles d’accord.

Le Cusems exige ainsi « le paiement intégral et sans délai de toutes les indemnités du Bac et du Bfem avant le jeudi 30 novembre 2017« . « Et nous tiendrons pour responsable le Gouvernement du Sénégal pour toutes les perturbations qui en découleront. Pas de paiement des copie et laisser les déplacements…« , met en garde le Sg du Cusems.

Source : Senego.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here