Neymar – Quand le Barça panique, c’est…

44

Officiellement prolongé jusqu’en 2021 le 25 novembre dernier, Lionel Messi n’est pas près de quitter le FC Barcelone. Mais derrière cette nouvelle prolongation de contrat se cachent des négociations serrées entre les différentes parties. En grande partie à cause du feuilleton Neymar.

Le président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu, peut souffler. Durant tout l’été, le patron du FCB laissait entendre publiquement que la prolongation tant attendue de Lionel Messi (dont le bail s’achevait en juin 2018) était une affaire classée. « J’ai parlé avec Leo et je lui ai dit que je voulais parler d’avenir. Il m’a répondu : « Je veux rester ici, parlez avec mon père. C’est ça, quand on me demandait de parler de ce sujet, je disais que tout allait bien. Inquiet ? Non, parce qu’au moment où il me dit qu’il veut rester et que je dois parler avec son père, pour moi, tout est clair. Ce que j’aurais voulu, en revanche, c’est l’annoncer plus tôt, il y a des mois », indiquait-il par exemple le 8 juillet dernier.

Seul souci, la grande star du Barça n’avait, jusqu’au 25 novembre dernier, toujours pas apposé sa signature au bas d’un contrat contrat. Un détail qui avait d’ailleurs attiré de nombreuses critiques à un Bartomeu déjà peu épargné depuis la saga Neymar. « Bartomeu a dit que le contrat de Messi était signé, mais ce n’est pas vrai. Même si le papier est signé par le père de Lionel Messi, Bartomeu a besoin de la signature du joueur pour confirmer la prolongation. Le contrat sans la signature de Messi n’est pas valable. Ce n’est pas la première fois que le président ment », avait ainsi déclaré au magazine FourFourTwo l’ancien rival de Bartomeu à la présidence du Barça Agusti Benedito.

Le contrat de Messi modifié à cause de Neymar

Des accusations qui ne seraient pas si infondées que ça si l’on en croit Marca. En marge de l’annonce officielle de la prolongation de la Pulga, le quotidien espagnol indique que ce nouveau contrat -qui permet à Messi de toucher tout de même 40 M€ par saison- est en effet la conséquence du feuilleton Neymar. Une saga qui a coûté très cher au comptable blaugrana. En effet, le journal rappelle que les dirigeants catalans ne s’attendaient pas à voir une équipe aligner 222 M€ pour régler la clause libératoire de Neymar.

Parti au PSG, le Brésilien a donc mis tout l’état major du Barça sur le qui-vive. Si Paris a été capable de débourser cette somme pour Neymar, qui pourrait empêcher Manchester City d’en faire autant avec un Lionel Messi dont le montant de la clause libératoire était fixé à 250 M€. Déjà obligé de payer le prix fort pour recruter Ousmane Dembélé (dont la clause a été fixée à 400 M€ pour les mêmes raisons), le Barça a donc été contraint de passer à nouveau à la caisse pour modifier l’accord atteint avec le père de Messi. En clair, les Blaugranas ont demandé à ce dernier de fixer le montant de la clause libératoire à 700 M€. Une requête acceptée en échange d’une nouvelle renégociation salariale. Quand on vous dit que Neymar a fait paniquer le Barça…

Footmercato

Source : Senego.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here