Mondial 2018 : Cheikh Ibrahima Diallo voit une injustice dans le sort du Nigeria

54

Malgré les précisions des techniciens de l’arbitrage sur la supposée faute de main du défenseur argentin Rojo en fin du match contre le Nigéria. Le tollé grandit, parmi les souteneurs des « Green Eagles », Cheikh Ibrahima Diallo qui s’est distingué en accusant directement la FIFA de parti pris.

« Quand les peuples se donnent la peine pour supporter leurs équipes, c’était pour assister à une compétition loin des méthodes de lobbying. Les lois et règlements de la FIFA ne semblent satisfaire que les grandes équipes européennes et sud américaines », s’est offusqué l’homme politique, fervent souteneur des Nigérians.

Le match Argentine-Nigéria restera une tâche noire dans l’histoire du football mondial. « Ceux qui pratiquent le sport et les supporters animés par le fair-play sont affectés par cet obscurantisme des siècles passés qui gangrènent les compétitions internationales », continue-t-il.

Pour Cheikh Ibrahima Diallo, le Sénégal, seule équipe africaine qui reste dans la compétition doit être sur ses gardes ce jeudi contre la Colombie pour parer à toute éventualité.

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here