Macky et ses chances de victoire : Tout semble clair au Nord

122

Même si une puissance coloniale lui a prédit sa victoire et tout son soutien, le Président Sall n’est sûr que d’une chose sur les quatorze régions du pays.

 Aux dernières nouvelles tirées d’un sondage discret commandité par le département d’Etat des Usa, le vote ethnique semble globalement favorable au Président Macky Sall. De Louga à Saint-Louis, jusque dans le Fouta profond, des scores de plus de 70% sont attendus. Les quelques soucis sur le Maire de Podor et sa main mise dans la commune, n’affecterait en rien une dynamique de victoire dans cette zone entièrement dévouée à son « fils ». Basculant entre les toucouleurs et les sérères, Macky Sall bénéficierait d’un vote justifié par un souci d’honneur à l’égard d’un parent. Ce même sondage a atterri entre les mains des services secrets français qui l’ont étendu dans la région de Fatick et des banlieues de la région de Dakar. Hormis Fatick commune, rien n’est encore sûr pour le reste de Fatick, terre natale du Président sortant. Pour les zones de Guédiawaye et Pikine, les informations font trembler. Macky perdrait du terrain du fait de l’incursion de Sonko du Pastef et de Gueum sa Bopp de Bougane Gueye Dany. Mais, sauf incident, le leader de l’Apr pourrait triompher avec une légère avance devant les libéraux qui gardent encore intacte leur second rang des dernières législatives. Pour la capitale, la défaite serait sans appel pour le candidat de Benno. Les tensions sociales nées des grèves multisectorielles et l’affaire Khalifa Sall continuent d’affaiblir le camp présidentiel. Aux dernières élections, il a fallu recourir à des méthodes aux antipodes de la démocratie pour arracher la capitale des mains des partisans de Taxawu Dakar. Qu’en sera-t-il pour la prochaine présidentielle ? Tout compte fait, le bilan du Président Macky Sall est diversement apprécié par l’opinion nationale. Au niveau des jeunes, les attentes sont encore là : l’emploi. Economiquement, les cris de souffrance des entreprises nationales donnent un aperçu sur un bilan mitigé, quand, parallèlement, les infrastructures sont nombreuses et impressionnantes. A l’échelle nationale, le Sénégal a complètement changé de visage. Des pistes de production aux routes, les bâtiments sont là et utiles. A un moment où la justice est fortement chargée –  à tort ou à raison-  par tous les acteurs politiques, majorité comme opposition, et particulièrement sur les cas Khalifa Sall et Karim Meïssa Wade.

 

Pape Amadou Gaye

 


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here