Les victimes du faux « Kocc Barma » racontent leur calvaire

11

I.Y, D.M et K.S qui ne pouvaient se résoudre à obéir au faux « Kocc Barma » racontent l’horreur. Libération a recueilli leurs témoignages.

Modou Dièye collectait des photos et vidéos des jeunes filles avec un caractère pornographique avant de les contacter via snapchat avec un profil identique à celui de Kocc Barma. Il leur disait qu’il détenait leurs vidéos intimes et promettait aux filles de supprimer la vidéo si elles couchaient avec lui. Les victimes paniquent et cèdent au chantage. Il les invite dans une chambre d’hôtel, couche avec elles tout en filmant la scène. Il revenait à la charge chaque fois qu’il en avait besoin de satisfaire ses désirs sexuels sur ses victimes à qui il demandait de l’argent. Il leur faisait croire qu’il était protégé par des femmes influentes avec lesquelles il couchait. D’où il pouvait agir en toute impunité. Modou Dièye, qui a des connaissances très poussées en informatique, a reconnu les faits qui lui sont reprochées. Dans des propos rapportés par L’Observateur, il déclare : «je ne suis pas Kocc, ce n’était qu’un jeu… » Le mis en cause é été déféré hier au parquet pour collecte illégale de données personnelles et chantage.


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here