LES POLITIQUES DESAVOUES A TRAVERS LE MONDE: Un candidat antisystème à la tête de l’Ukraine

6

Après la France où Emmanuel Macron a déjoué les pronostics, au Libéria où c’est un ancien footballeur Georges Weah qui est élu Président, en Ukraine, c’est un comédien qui est arrivé au pouvoir.

VolodymyrZelenskiy, humoriste, producteur, acteur, scénariste, réalisateur, aremporté l’élection présidentielle du 21 avril dernier battant à plate-couture le Président sortant Petro Porochenko pour plus de 73% des voix.

Cette victoire, consacre une fois de plus, le succès que rencontrent les candidats antisystèmes à travers le monde entier.

Au Sénégal, le candidat Ousmane Sonko a créé un véritable phénomène autour de sa personne avec une percée électorale de 17% lors de la présidentielle de février pour une première participation.

La réalité est qu’en Ukraine comme ailleurs dans le monde, les citoyens en ont marre des politiques, de leurs promesses non-tenues, de leur arrogance et de leurs erreurs sur les priorités de l’heure.

Petro Porochenko a progressivement vu sa popularité chuter en raison de l’aggravation de la crise économique rencontrée par le pays, de la lenteur de la mise en place des réformes promises et de la multiplication des scandales l’entourant.

Néanmoins, VolodymyrZelenski ne rassure pas pour autant. C’est un novice en politique et ce manque d’expérience inquiète en Ukraine et en dehors.

Pis, c’est l’homme des paradoxes. Il est d’origine juive, parle russe dans un pays où conservatisme et nationalisme gagnent du terrain.

Il est le plus jeune président élu en Ukraine, connait mal la politique et devra affronter des défis politiques et géopolitiques importants.

En plus, il a, pour le moment un Parlement hostile qui est majoritairement du camp de Petro Porochenko alors que les prochaines élections législatives sont attendues en octobre.

C’est un candidat élu par rejet de la classe politique traditionnelle.

Donc, non seulement il suscite l’espoir, mais aussi la crainte de choix maladroits qui peuvent avoir des implications graves dans le pays estampillé le plus pauvre d’Europe.

Les Ukrainiens rêvent de paix et de développement économique.

En conséquence, VolodymyrZelenskiy doit non seulement susciter l’espoir mais aussi réaliser un bilan à la hauteur des attentes.

Il a mené une campagne électorale atypique, mais il devra faire preuve de génie politique, de pragmatisme pour réussir à relever les défis qui l’attendent.

Georges E. Ndiaye


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here