L’épopée de Joseph, fils de Jacob, sous l’Egypte pharaonique, racontée sur scène (Photos et vidéo)

98

Comment Dieu élève quiconque croit et espère en lui, même dans les moments d’épreuves ?  C’est à cette question que répond cette comédie musicale, chef d’œuvre d’un jeune maître de chœur de la chorale Saint Pierre Julien Eymard (SPJE). Ce récit biblique adapté raconte  l’étrange destin d’un personnage important qui part du statut d’esclave à celui d’homme de pouvoir, c’est-à-dire gouverneur d’Egypte.  La comédie musicale  est jouée par les choristes presque tous étudiants de différents pays. Ce qui explique que l’histoire a pris  des accents ivoiriens, sénégalais, togolais, congolais, burkinabé, camerounais, centrafricain, gabonais, tchadien. Bref tout ce que la chorale SPJE compte comme nationalités en son sein.

De l’esclavage  au pouvoir (35 photos en milieu du texte)

Joseph est l’un des principaux personnages de la bible hébraïque. Enfant mal aimé de ses frères aînés, la sagesse du petit Joseph était sans commune mesure avec l’attitude de  ces derniers. Joseph lisait beaucoup la bible. Il avait également un don exceptionnel d’interpréter des rêves.

Alors que ses frères trainaient à revenir des champs, Jacob son père envoya Joseph à leur recherche. Au champ, Joseph trouve ses grands frères en train de festoyer plutôt que de travailler. Pourtant le travail qu’il étaient censés accomplir n’avait pas particulièrement avancé.

Joseph tentant de raisonner ses frères après  leur avoir porté le message du vieux Jacob, ne s’en sortira pas indemne. Pour ses frères déjà jaloux de lui, c’est un affront. Ils vont lui faire payer son outrecuidance. Pendant que la tension monte entre Joseph et ses frères, ces derniers le brutalisent, le dépossèdent de sa tunique.

Dans la foulée, une idée de «génie»  sort de l’esprit de l’un des frères.  C’est de le vendre  à un marchand ismaélite.  C’est ainsi, qu’un marchand vraiment dur en affaires, se présente à eux. L’acquéreur marchande âprement et sans complexe le prix de Joseph. Bien entendu, il ne se fera pas vendre du poisson dans l’eau. Nullement. L’Ismaélite tâte la marchandise, il tourne et retourne Joseph, «la marchandise» pour justifier le prix auquel il compte le payer. Marché conclu, Joseph est embarqué à l’insu de Ruben, le  frère aîné qui avait pris momentanément congé des autres frères.

Au retour de Ruben, le frère aîné, ce dernier en courroux demande à retrouver l’ismaélite pour reprendre Joseph. – Trop tard, rétorquent ses frères. Mais ils vont réussir à convaincre Ruben de laisser tomber et de penser à la contrepartie monétaire au plan qu’ils vont orchestré pour manipuler le vieux Jacob. Sur ces entrefaites, Ruben abdique. Ils décidèrent de dire à Jacob que Joseph est probablement mort. Joseph  sera donc fait esclave, loin des ses siens.

Des années plus tard,Joseph grâce à son don d’interprétation des rêves et sa foi en Dieu aidant, sa vie va radicalement changer. Après avoir interprété avec brio le rêve de Pharaon, ce dernier satisfait, le récompense à la hauteur de son don. Joseph est fait gouverneur d’Egypte. Le pharaon  lui offre l’une de ses plus belles filles.

La leçon de cette histoire c’est que quiconque est fidèle et marche avec Dieu sera tôt ou tard récompensé. Personne ne peut déjouer le plan de Dieu. Même dans l’épreuve, l’homme doit être endurant et persévérant et laisser les choses se faire. Dans notre monde d’aujourd’hui où on veut tout et maintenant, sommes-nous en mesure d’attendre le temps de Dieu ?

Cette histoire a été adaptée et mise en scène par Guy Armand Koffi, maître de chœur principal de la chorale Saint Pierre Julien Eymard de la Paroisse Saint Joseph de Médina à l’occasion du concert marquant son 12è anniversaire. Les acteurs sont les membres de cette chorale de près d’une quinzaine de nationalités.  tous sont pratiquement étudiants.

Ruth et Jonas  en train de discuter se font violemment rabroués  par leur mère

Ruth pleure après que sa mère l’a réprimandée et l’interdisant de discuter avec Jonas.

Joseph raconte son rêve selon lequel un jour, ses frères se prosterneront à ses pieds

Joseph envoyé par Jacob chercher ses frères aînés est arrêté et raillé par ces derniers

Joseph dépossédé de sa tunique est en train d’être malmené par ses frères.

En l’absence du frère aîné, les autres frères de Jospeh élaborent un plan de vente du petit Joseph

Ils font appel à un marchand ismaélite. Un homme manifestement dur en affaires. Ça discute apparemment le prix du marchandise. Le marchand  jauge la marchandise, la tourne et la retourne pour  se convaincre de ce que l’esclave vaut  le prix.

Après une âpre négociation, l’Ismaélite part avec Joseph

Ruben, le fils aîné de Jacob de retour ne voit pas Joseph. Il demande à ses frères. Ces derniers tournent en rond avant d’avouer leur forfait. Ruben  effondré leur en veut. Mais sa colère n’est qu’éphémère. Rusés, ses frères le convainquent que le butin leur serait à tous d’une bonne utilité. Dans la foulée, Ruben révise sa position.

Il pense à ce que l’argent obtenu de la vente de Joseph peut lui procurer. Ruben « le gourmand » pense en premier à son ventre.

De retour à la maison, les frères font croire à Jacob que Joseph serait  mort. Le père Jacob n’en croit pas à ses yeux.  Il se met à tituber, à dandiner. Il perd l’équilibre,  puis soudain…

… Jacob, sous le choc s’écroule littéralement

Tous ses frères , leur mère y comprise, l’entouraient  s’effondrent et fondent en larmes pesant avoir perdu leur père

Les chaudes larmes d’un frère de Joseph qui s’était opposé à la vente de Joseph avant de se faire convaincre après une myriade de questions.

Ruben, le fils aîné, console papa Jacob relevé de sa chute monumentale.

Joseph, fait esclave a grandi au fil des années.  La femme de  son maître le  tente en lui faisant des avances indécentes. Joseph résiste, mais  la femme insiste. Il recule mais elle avance avec détermination vers lui. Elle veut l’embrasser de force. Puis brusquement…

Le  mari de la femme fait irruption. Il tombe  sur jeu d’offre et de refus. La maîtresse faisant croire que c’est Joseph, l’esclave qui lui tourne autour et non pas l’inverse…. En courroux, le maître sur un ton sec, demande aux gardes de jeter Joseph en prison. Aussitôt ordonné, aussitôt exécuté.

Joseph en prison, marginalisé par les autres prisonniers, clame son innocence

Intermède musical et danse

Le pharaon dans toute sa splendeur, tout son pouvoir, au faîte de sa puissance se laisse contempler par  son épouse.

Informé de ce que Joseph avait un don d’interprétation des rêves, le pharaon le fait venir. Le pharaon raconte son rêve à Joseph

Le pharaon fini de raconter son rêve.

L’ivresse du pouvoir. Le pharaon fait montre de toute sa puissance après avoir raconté son rêve. Le fils de Jacob  prédit une alternance d’un septennat d’abondance et un septennat de disette.

Satisfait de l’interprétation de son rêve, le pharaon consacre Joseph en le nommant gouverneur. Pharaon lui met une bague au doigt, signe de l’officialisation de sa nouvelle fonction.  Joseph  sort de sa condition d’esclave.  Grace à cette prédiction, le pharaon a  pu se prémunir contre la famine. Joseph, le gouverneur a été chargé de la collecte de vivres pour préparer en perspective de ces  années difficiles.

Derrière tout grand pharaon, il y a toujours une grande « pharaonne ». Le pharaon contemple et admire son épouse, Esdras. Le pharaon vante les qualité de son épouse

Le pharaon offre une  de ses plus belles filles à Joseph pour service rendu au peuple

Joseph, son épouse et sa belle-mère se serrent mutuellement et chaleureusement dans les bras.

Au plus fort de la famine qui sévissait, Jacob qui a définitivement perdu de vu son fils Joseph, vendu par ses frères,  envoie ces derniers à la recherche de nourriture.

L’envoi en mission est conclu. Les dés sont jetés.

Envoyés chercher   des vivres alors que la famine sévit chez eux, les fils de Jacob aperçoivent de loin le gouverneur.

Mais en vérité, les enfants de Jacob venaient de tomber nez-à nez sur leur Joseph qu’ils ne reconnaissent pas de suite.

Joseph se dévoile à ses frères  qui ont eu du mal à croire

Joseph, le gouverneur rassemble sa famille et la sort de la famine

Noël SAMBOU

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here