Lancement de la 26e édition de la Fidak : Pas de prolongement cette année selon de Dg du Cices

55

Le directeur g?n’ral du Cices cheikh Ndiaye a ?t? ferme lors du lancement officiel de la 26e ?dition de la foire internationale de Dakar (Fidak). Ceux qui esp?rent un prolongement des activit?s de ce rendez-vous ?conomique, peuvent d’chanter. Selon le Dg du Cices, ? nous ne voulons pas cette ann’e proçder ? un prolongement quelles que soient les raisons parce que c’est une p?riode d’j’ fix?e ?.

Pour cette ann’e, le pays invit? d’honneur est la R?publique arabe d’Egypte dont l’ambassadeur ?tait pr?sent ? cette çr?monie. ? C’est tout ? l’honneur du S’n’gal et du Cices que nous sommes parvenus aujourd’hui, ? proçder au lancement de la 26e ?dition de la Fidak 2017 ?,? informe le directeur g?n’ral du CICES, qui en profite pour remercier ses partenaire traditionnels sans lesquels la foire ne saurait ?tre ce qu’elle, c’est dire la douane, la gendarmerie nationale, les sapeur-pompiers et la direction de la protection civile.

Ainsi, le service commercial du Cices a d’j’ commercialis’ 10 mille m?tres carr?. ? Je rappelle que notre capacit? tourne autour de 16 mille m?tres carr?, il y a un gap de 6 mille m?tres carr? qui sera tr?s vite combl’ et comme vous le savez, les gens viennent aux derniers jours ?, rassure le directeur.

En termes de s’curit?, le directeur g?n’ral affirme que le Cices est ?tablissement qui doit remplir certaines conditions de s’curit? et d’hygîne et c’est la raison pour laquelle, chaque ann’e avant la foire, le Cices s’attache des services de la direction de la protection civile pour venir les conseiller. Le Cices est un centre qui a plus de 40 ans d’?ge et qui, certainement, manifeste des signes de vieillesse.

Pour ce qui est des probl’mes des sinistr?s, qui r?clament toujours leur d’, ? en croire les propos du Dg , le ministre du Commerce est revenu sur ce probl’me lors du vote du budget ? l’Assembl’e nationale. ? Ce qu’on peut retenir en d’finitive, est que le Cices a fait le travail qu’il devait faire, c’est-?-dire commettre deux expertises : une expertise marchandises et une autre incendie ; ? l’issue desquelles le dossier a ?t? remis ? l’Etat et maintenant, le traitement pour les d’dommagement est entre les mains de l’Agence judiciaire de l’Etat. Il faut que les sinistr?s le sachent ?, rench?rit M. Ndiaye.

Pour sa part, l’ambassadeur de la R?publique arabe d’Egypte, pays invit? d’honneur de la Fidak 2017, Son Excellence Mouastapha El Kawni, l’Egypte est engag?e sans r?serve, du d’but ? la fin, avec abn’gation pour la r?ussite de cet ?v?nement de commerce ext?rieur.

Cheikh Makhfou Diop Leral.net

Source : sen360.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here