Imam Ndao torturé en prison, les droits de l’homme exigent une enquête

32

Imam  Ndao raconte  les vicissitudes de son séjour en prison, notamment au Camp pénal. «Le jour où on m’a conduit au camp pénal, on chauffait la chambre où je me trouvais. Mes habits étaient imbibés de sueur et j’étais obligé de les presser pour les sécher. De plus, dans ma cellule, ils laissent passer une odeur nauséabonde et nuisible à la respiration avant que je ne mange le repas qui m’a été donné. Aussi, dans la chambre où je suis enfermé, il y a un appareil qui projette des rayons. Lorsque j’entre et je pose les pieds ça se déclenche et mes pieds tremblaient», narre, dans Les Echos, Imam Ndao. Il poursuit : «je sais bien que ceux qui détiennent ces appareils sont près de moi».

Les organisations des droits de l’homme réclament une enquête sur les conditions de détention de l’Imam Alioune Ndao, jugé pour terrorisme. La Raddho, la Ligue sénégalaise des droits de l’homme et Amnesty International section Sénégal veulent en savoir plus sur les « actes de  torture, traitements inhumains, cruels et dégradants »  qu’il aurait subi en détention.


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here