Honorable député Adji Mergane Kanouté : « Maintenant, Khalifa Sall doit prouver aux juges son innocence »

16

La Présidente de l’Union pour le Développement du Sénégal/Authentique (Uds/A), et vice-présidente des femmes de Benno Bokk Yaakar, a été, ce samedi, l’invitée du Grand Oral. Sur les ondes de la 97.5 Rewmi FM, Adji Mergane Kanouté a abordé la question de la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall et l’arrestation de Cheikh Tidiane Gadio aux Usa pour corruption.  

Levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall

Comme le stipule l’article 52 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, en cas de levée de l’immunité parlementaire d’un député, il faudrait la mise en place d’un comité ad hoc. Ce stade a été dépassé, maintenant nous devons soumettre à la plénière les travaux de cette commission ad hoc. S’agissant du fait que cette commission n’a pas été à Rebeuss, je peux vous dire que le député-maire Khalifa Sall a été convoqué à l’Assemblée nationale et il n’est pas venu. Pourquoi la commission n’est pas partie à Rebeuss ? Je ne peux pas répondre à cette interrogation.

Point de vue sur l’affaire dite Khalifa Sall

Je ne pense pas que l’affaire Khalifa Sall soit une affaire politique. Khalifa Sall est un citoyen sénégalais, un député-maire qui a des ambitions présidentielles et qui a des ambitions pour son pays. Je pense qu’à ce stade de la chose, que Khalifa Sall doit être jugé normalement. Etant donné que pour que l’action judiciaire puisse bien se poursuivre, il faut qu’il y ait levée de l’immunité parlementaire. Je trouve que c’est une bonne chose parce que si Khalifa n’est pas jugé, après les mandats du Président Macky Sall, le régime qui sera en place peut rouvrir ce dossier. Ça sera comme une épée Damoclès sur la tête du député-maire. Ça, ce n’est pas au profit de Khalifa. Il faut que l’action judiciaire continue pour que Khalifa Sall, qui a une ambition présidentielle, puisse nous éclairer par rapport à son innocence. On ne peut pas avoir de telles données sans le concours de la justice. C’est pourquoi il est important de laisser la justice faire son travail. C’est un collègue et nous prions qu’il soit innocenté. C’est un citoyen sénégalais et nous ne lui souhaitons que du bien.

Une détention arbitraire

Je ne trouve pas la détention du député Khalifa Sall illégale. Il a été député après la publication officielle des résultats par le Conseil constitutionnel. Dès lors qu’il est député et un député qui est en détention, pour qu’il soit libéré, il faut que l’Assemblée le requière. C’est l’article 51 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui le dit. Il faut que l’Assemblée le requière pour que toute poursuite soit arrêtée à l’encontre d’un député. L’Assemblée ne l’a pas demandé. Il a fallu que le Procureur saisisse l’Assemblée nationale pour que l’article 52 du règlement intérieur soit appliqué.

Combat des députés de l’opposition et des non-inscrits

Ces députés sont dans leur rôle. C’est des députés de l’opposition et ils maitrisent mieux que moi le règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Ils savent très bien ce que disent les textes de l’Assemblée nationale. Les députés de l’opposition ne voient pas l’intérêt de Khalifa Sall, c’est-à-dire ce que j’ai dit tantôt. Il faut qu’il soit jugé pour prouver son innocence s’il veut vraiment être Président de la République du Sénégal. Si les autres députés ne pensent pas pareil, je pense qu’ils vont à l’encontre de Khalifa Sall. Ce n’est pas l’aider que vraiment de porter un combat qui ne lui permet pas de prouver son innocence.

Arrestation de Cheikh Tidiane Gadio aux Usa pour corruption

Je vis très mal l’arrestation de mon cher collègue et ami Cheikh Tidiane Gadio. C’est un collègue très courtois, respectueux et qui aimait s’asseoir avec moi parce que nous discutions sur l’essentiel. Ce n’est pas un député de l’opposition milice, c’est quelqu’un de très objectif, de très tolérant que j’ai connu à l’Assemblée nationale. C’est un grand homme et son arrestation m’a fait très mal et a fait mal à tous les parlementaires. Comme l’opposition, on est également engagé à soutenir toute initiative allant dans le sens d’aider, d’accompagner notre collègue Gadio. C’est là où je salue la décision de l’Etat de le soutenir. Cela montre la générosité et la hauteur du Chef de l’Etat qui est également touché par l’arrestation de Gadio.

Ce que les députés de la majorité ont fait pour soutenir Gadio

Le Président Niasse a déjà dit toute la tristesse de tous les parlementaires. C’est déjà un acte fort de compatir. On ne peut pas nous immiscer dans la justice américaine, mais on peut compatir. Maintenant, il revient à l’Etat de jouer son rôle. Le Président l’a dit, il va utiliser toutes les voies diplomatiques et consulaires pour venir en aide à notre collègue très courtois et respectueux.

Cheikh Moussa SARR


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here