GO: Cheikh Sarr, le sacre du premier Africain

29

Pour la première fois en 20 ans de présence sur la scène internationale, le basket africain vient de franchir le premier tour dans un Mondial.

Pour la première fois en 20 ans de compétition avec le reste du monde, c’est la première fois qu’une équipe africaine vient à bout d’une autre, européenne.

Enfin pour la première fois dans une compétition internationale,  une équipe africaine a réussi à obliger les Américains à tirer jusqu’à  leur dernier souffle pour ne s’imposer au finish qu’avec 20 points de différence qui peuvent convainquent déjà que désormais un tabou est levé, qu’une nouvelle ère vient de naitre.

Ce succès, nous le devons à notre compatriote Cheikh Sarr, l’entraineur de basket de notre équipe nationale féminine.
Un certificat en psychologie du Sport et des années d’études à l’Université de Delaware (Etats Unis) où il a servi après comme instructeur et enseignant, ont bien servi dans son management gagnant. C’est au Sénégal où il a obtenu ses premiers diplômes de futur cadre sportif, mais c’est en Europe et aux Etats Unis où il a solidifié ses connaissances.

Enseignant chercheur à l’UFR Sciences de l’Education, de la Formation et du Sport de l’Université Gaston Berger de Saint- Louis depuis 2011, Cheikh Sarr affiche un palmarès à nul autre égal.
Entre l’US Gorée, l’US Rail, l’AS Douanes et l’Université Gaston Berger (UGB), des clubs sénégalais où il a servi comme coach titulaire, « Coach Sarr » comme il affectionne a disputé 148 matchs au total pour 118 victoires, 20 défaites.

Mais à côté de ce palmarès élogieux en clubs, Cheikh Sarr a réussi un bon passage en sélection nationale.

Coach assistant de 2009 à 2011 avec cette même équipe, il était de l’équipe du Sénégal qui avait fini 7e en 2009 de l’Afro basket en Lybie, avant d’être sacré en 2010 champion de la Zone 2 à Dakar, pour terminer, avec cette sélection dirigée par Adidas, à la 5e place de l’Afro basket à Madagascar.

Là où, confirmé coach titulaire en 2012, il réussira en deux ans (soit 2012-2014) à disputer 34 matchs (phase de préparation et compétitions combinées) pour 21 victoires et 13 défaites.

En 54 ans de participations aux compétitions internationales, jamais aucun technicien sénégalais aussi expérimenté, âgé ou adulé…n’avait réussi à s’imposer dans un mondial. Comme l’a réussi Cheikh Sarr le Magnifique.

Cébé

 


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here