Gilets jaunes: Un 4ème mort

4

Blessée dans son appartement de par un tir de grenade lacrymogène, une femme de 80 ans est morte ce dimanche dans le bloc opératoire d’un hôpital de la cité phocéenne apprend-on de sources concordantes. 

L’octogénaire, née en juillet 1938 et de nationalité algérienne, se trouvait chez elle ce samedi, fermant les volets de son appartement au quatrième étage d’un immeuble proche de la Canebière, lorsqu’un projectile l’a heurtée au visage, ont indiqué ces sources.

Transportée à l’hôpital de la Timone puis à l’hôpital de la Conception, elle y a été opérée mais est décédée « d’un choc opératoire », a déclaré le procureur de la République à Marseille, Xavier Tarabeux.

« On a retrouvé chez elle des plots de grenades », a-t-il précisé. Mais « à ce stade, on ne peut pas établir de lien de cause à effet entre la blessure et le décès. » Une autopsie doit être pratiquée lundi.

Violents incidents sur le Vieux-Port

Des incidents violents avaient éclaté samedi en fin de journée sur le Vieux-Port, puis sur la Canebière, après une journée marquée par plusieurs manifestations dans la cité phocéenne, à l’appel des « gilets jaunes », de la CGT mais aussi d’un collectif né après la mort de 8 personnes dans l’effondrement de deux immeubles début novembre dans le centre-ville.

« La dame était en train de fermer ses volets pour éviter les fumées de bombes lacrymogènes et en a reçu une en pleine face », a assuré Salim Moussa, avocat d’une amie de la victime qui habite l’immeuble en face, le projectile qui l’a touché est bien une bombe lacrymogène.

Une victime qui vient s’ajouter aux trois autres morts enregistrés depuis le début des manifestations.

Un automobiliste a été tué dans la nuit à Arles (Bouches-du-Rhône), dans un carambolage provoqué par un bouchon dû à un barrage de «gilets jaunes» sur une route départementale.

 

Une voiture particulière a percuté, vers 2h du matin, un poids-lourd immobilisé à l’arrière de ce bouchon, elle-même percutée par un autre véhicule, a-t-on expliqué à Reuters. Le conducteur de la voiture ainsi prise en sandwich «est décédé sur le coup». C’est le troisième mort en marge du mouvement.

 

Le premier jour du mouvement, une manifestante était décédée à Pont-de-Beauvoisin (Savoie), après avoir été heurtée par une voiture. Lundi 19 novembre, un motard avait également trouvé la mort, en percutant une camionnette à l’approche d’un barrage dans la Drôme.

Bfem TV

 


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here