FOOT – SALIF DIAO, ANCIEN INTERNATIONAL SENEGALAIS : « Cette équipe a les arguments pour être performante au Mondial »

31

L’ancien international sénégalais, Salif Diao, venu assister à la rencontre Sonacos-Dakar Sacré-Coeur au Stade Lamine Guèye de Kaolack, a profité de l’occasion pour se prononcer sur la situation actuelle du football sénégalais: le différend entre le joueur Keita Baldé Diao et le sélectionneur Aliou Cissé, la qualification des Lions au Mondial 2018, l’utilisation des 5 milliards alloués par la Fifa.

Qualification au monde Russie 2018

« Comme tout Sénégalais, je suis très fier de la qualification de l’équipe nationale pour la deuxième fois au Mondial. Je suis très heureux de voir qu’on a retrouvé la place qu’on mérite. C’est quelque chose que l’on méritait. Nous devrions retourner à la Coupe du monde depuis quelques années, mais malheureusement on n’a pas eu la chance d’arriver jusqu’au bout pour différentes raisons. Aujourd’hui, on a réalisé ce voeu et je pense qu’il faut féliciter le coach, tous les membres de la Fédération et le chef de l’Etat. Le président de la République a mis l’équipe nationale dans les meilleures conditions pour qu’elle puisse se qualifier. »

Cas Keita Baldé Diao

« Je n’ai pas d’observation particulière sur Keita Baldé Diao. Je pense qu’il y a un boss dans l’équipe nationale. C’est le coach. C’est à lui de gérer son équipe. Il doit contrôler les entrées et les sorties en mettant tout le monde au même pied. Il lui appartient de gérer son groupe. Le malheur, c’est que dans ces genres de situation, chacun y va avec ses propres commentaires. Moi, je ne ferai pas d’interprétation. Le seul conseil que je donnerai aux jeunes, c’est de leur faire comprendre que l’équipe nationale est plus importante que les questions personnelles ou individuelles. C’est normal parfois que lorsqu’on est remplacé, on se sente un peu frustré. Mais je pense qu’il y a une attitude à tenir, ne saurait-ce que vis-à-vis des partenaires et coéquipiers. L’équipe nationale n’est pas une situation de club, c’est la nation qu’on représente. Ne saurait-ce que par respect aux joueurs qui sont sur le banc ou des autres compatriotes qui n’ont pas eu la chance d’être sélectionnés. J’ai entendu beaucoup de commentaires mais l’entraîneur est mieux placé pour gérer la situation. Il ne faudrait pas en faire une affaire. »

Viatique à la Coupe du Monde

« Bien sûr que l’équipe actuelle peut faire des performances à la Coupe du monde de Russie. Ils ont les arguments. Je leur conseille d’avoir la tête tranquille, de jouer pour se faire plaisir sans trop calculer. Il faut aller sans se prendre la tête. Parce que si on réfléchit trop, on se prend trop la tête, il y aura trop de pression et cela ne sert à rien. Une équipe africaine doit aller dans ces genres de compétition sans pression. »

Les 5,3 milliards acquis après la qualification

« La prime doit aller à des autorités qui sont compétentes par rapport à cela. Il y a des gens matures et intelligentes qui vont gérer ces fonds. »

Adversaires du Sénégal au Mondial

« Pour l’option des poules, il n’y a pas choix, parce que les meilleures sont présentes. L’essentiel, c’est d’être prêts pour affronter l’adversaire que le tirage nous aura offert. »

Source : sen360.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here