Financements occultes Libyens : La justice française aux trousses de Me Wade

16

Le nom de Me Abdoulaye Wade apparaît dans le fameux carnet de Choukri Ghanem, exploité par le juge français Serge Tournaire dans le cadre de l’enquête sur les financements libyens octroyés à Sarkozy. A la page retraçant la journée du 29 avril 2007, l’ancien ministre du Pétrole, retrouvé mort « noyé » dans des conditions troublantes lie Abdoulaye Wade et Bachir sur une vente d’avion portant sur 127 millions de Fcfa. Avant de glisser : « Je doute fort que nous recevions la somme ».

L’enquête sur les financements occultes de la campagne de Nicolas Sarkozy continue de plus et met à nu des scénarii inespérés comme cette affaire liant Me Abdoulaye Wade à Béchir et su à travers le fameux carnet de Choukri Ghanem.

Celui-ci de carnet a été saisi au sortir d’une perquisition chez le gendre de ce dernier aux Pays-Bas. Un document qui aura traversé toute l’Europe, renseigne Mediapart. Le carnet retrace une série de versements effectués au profit de la « Sarkozie » via pusieurs dignitaires libyens pour un total de 6,5 millions d’euros, relaie Libération qui donne l’information.

Le journal poursuit en révélant qu’à la page retraçant la journée du 29 avril 2007, il est écrit par Bachir qu’il a vendu « l’Airbus à Abdoulaye Wade pour 127 millions de Fcfa » doutant de la possibilité d’entrer dans ses fonds.

Seulement, mis à part la « Pointe Sarène », acheté à Sarkozy en novembre 2017 pour 32 millions de Fcfa, aucune trace d’une autre vente n’a été répertoriée dans le Trésor public sénégalais.

Pis, souligne le journal, l’avion n’est resté au Sénégal que 10 jours. Transportant Kadhafi, il est resté à l’aéroport LSS avant que ne vienne le récupérer pour des besoins de « maintenance », son fils Saïf Al-Islam.

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here