ELevage- les  acteurs actualisent le PNDE

23

Madame Aminata Mbengue Ndiaye, Ministre de l’Elevage et des Productions animales, a présidé, hier à Dakar, une rencontre d’actualisation du Plan national de Développement de l’Elevage (PNDE)  en vue de la diffusion du document.

« La mise en place  du PNDE résulte d’une analyse des problèmes qui freinent le développement de l’élevage et empêchent de tirer parti des énormes potentialités du secteur pour la croissance économique et la réduction de la pauvreté en Afrique ». C’est ce qu’a indiqué Mme Aminata Mbengue Ndiaye, Ministre de l’Elevage et des Productions animales.  Elle s’exprimait à  l’occasion  d’un  atelier  de présentation  de la version actualisée du PNDE. Pour elle, les interventions du Programme, qui visent à améliorer la gouvernance et la réforme institutionnelle, viennent en renforcement des initiatives déjà prises en vue de promouvoir le secteur de l’élevage dont le rôle primordial dans l’économie de nos pays n’est plus à démontrer. « Le PNDE reste, ainsi, pour le long terme, le cadre opérationnel de mise en œuvre de la Loi d’Orientation agrosylvopastorale (LOASP) pour les interventions en direction du développement de l’élevage au Sénégal et de mise en cohérence des différentes initiatives qui se développent au sein du secteur »,  a-t-elle expliqué. C’est  ainsi que le Ministère de l’Elevage et des productions animales (MEPA) a entrepris alors d’actualiser le PNDE pour une meilleure articulation avec les orientations du PSE, en tenant compte aussi des innovations introduites en matière de gestion budgétaire.

Le MEPA a été appuyé dans cet exercice par le Bureau interafricain des ressources animales de l’union africaine (UA-BIRA) à travers le Programme de renforcement de la gouvernance vétérinaire en Afrique (VET-GOV). D’après un communiqué, le travail d’actualisation a été fait dans le courant du premier semestre de l’année 2016. Le document actualisé a, au demeurant, servi de base à l’élaboration de la Lettre de politique sectorielle de développement dont  les  travaux  de  validations techniques se  sont  déroulés en janvier 2017. En effet, le document a fait l’objet d’une relecture en janvier 2013 pour prendre en compte les nouvelles orientations déclinées par le PSE. La nouvelle version a été présentée et validée en Conseil des Ministres, le 4 juillet 2013. Cette rencontre a regroupé, entre autres les ministères sectoriels partenaires, les organisations professionnelles d’élevage, le secteur privé, les institutions de recherche et de formation. Il a pour principal objectif de recueillir des commentaires et recommandations pertinents, concourant à améliorer le document, en perspective de sa diffusion à large échelle. Parlant  des menaces du secteur au Sénégal, le Dr Papa Ndary Niang, a évoqué l’ouverture à une concurrence rude deux marchés  nationaux, suite à la signature des accords de partenariat économique (APE), l’insécurité dans la sous-région. A cela s’ajoutent la vulnérabilité du cheptel aux aléas du changement climatique et les problèmes liés  à la réduction de l’espace pastoral et à l’urbanisation.

Zachari BADJI


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here