Dionne: «Des réformes d’envergure seront engagées en mode fast-track»

35

Le Premier ministre, Ministre d’Etat et Secrétaire général de la Présidence, Mahammad Boun Abdallah Dionne,a présidé hier à Dakar les « Assises de l’Entreprise», édition 2019, du Conseil national du Patronat du Sénégal (CNP).

 Le Premier ministre, Ministre d’Etat et Secrétaire général de la Présidence, Mahammad Boun Abdallah Dionne, a annoncé que des réformes d’envergure seront engagées en mode fast-track, conformément à la volonté  du Chef de l’Etat. C’était lors des« Assises de l’Entreprise» du CNP dont la cérémonie officielle a eu lieu hier à Dakar. A l’en croire, ces réformes, c’est dans le souci d’une croissance plus forte et inclusive, avec un taux de croissance moyen de 9% sur la période ;  d’une plus grande mobilisation des ressources intérieures et d’une amélioration de la dépense publique ;d’un développement accru du capital humain pour capitaliser davantage le dividende numérique et du renforcement de la gouvernance et la modernisation de  l’administration publique. A cela s’ajoutent  l’achèvement des réformes structurelles et sectorielles ; la finalisation du cadre juridique et institutionnel relatif aux partenariats publics-privés, et la création d’un fonds d’amorçage pour l’attraction des financements privés recherchés, etc. A cet effet,  soutient-il, la forte implication du secteur privé national est l’une des grandes orientations du plan d’action prioritaire (PAP) 2019-2023 du PSE II. D’après M. Dionne, le partenariat public-privé est solide,  vivant et de qualité. Le gouvernement a toujours soutenu les Assisesde l’Entreprise. « Vous êtes un partenaire responsable sur qui nous  pouvons compter pour l’atteinte des objectifs de l’émergence que le Chef de l’Etat s’est fixée. Nous avons la mission de vous accompagner », a-t- il lancé à l’endroit de Baidy Agne, président du CNP. Et d’ajouter : « J’espère que vous êtes tous prêts car le Chef de l’Etat nous a instruits d’aller vite et de bien faire dans le respect des principes de bonne gouvernance et de transparence ». A cet effet, il a rappelé que l’enveloppe du financement en partenariat public-privé à couvrir pour la période  2019-2024, s’élève à 2,8 milliards d’euros, soit  18.000 milliards de FCFA.

 

Zachari BADJI

 


Source : Rewmi.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here