ContributionDevrions-nous changer de Président ou de mentalité ? (Par Alioune SECK)

47

Changer de Président ou de mentalité ? Voila une question qui m’aura coûté une terrible insomnie cette nuit.

Depuis que notre indépendance a été officialisée, nous avons connu quatre Présidents, et tous semblent avoir failli à leur mission : asseoir une vraie idéologie. Car un dirigeant c’est avant tout un leader.

Larousse définit le leader comme une « personne qui, à l’intérieur d’un groupe, prend la plupart des initiatives, mène les autres membres du groupe, détient le commandement : c’est lui le leader de la bande. » Celui qui a donc la capacité à rassembler tout un groupe, une équipe, un peuple derrière lui, peu importe ses aspirations politiques. Y’a t-il eu parmi nos dirigeants un qui l’aurait réussi ? Je me pose encore la question et j’ai du mal à y répondre, sérieusement !

Qui a osé poser de vraies réformes dans la fonction publique, la santé, l’éducation, et j’en passe… Parce que le but, c’est de surtout éviter de déplaire au prix de perte de soutien et de voix pour les élections à venir. Prenez notre droit civil par exemple, la plupart des textes sont calqués sur le modèle français d’il y a 50 ans, alors qu’en France, on ne peut plus compter le nombre de reformes qui sont posées depuis. Les quelques cas de reformes que je note dans notre République sont souvent, et malheureusement, mises en place à des fins strictement politiciennes.

A l’heure du monde de l’internet fondé sur un système ouvert démuni de frontière géographique, nous restons enfermés dans un circuit totalement vieux-jeu où nous sommes d’ailleurs encore incapables de fournir de l’électricité à la population. Entre parenthèse, je ne soutiens aucun parti politique, ni aucune stratégie quelconque de personnalité publique. Je vote selon mes convictions, et en fonction du programme qui se rapproche de ma vision des choses. Nous devrions tous nous poser la question à nous même : Qui es tu ? Que veux tu devenir pour toi et pour ton peuple ?

D’un côté, tu veux que les mœurs changent, mais de l’autre, tu considères ta femme comme un être secondaire ne devant servir qu’à te faire des « bons » enfants et préparer du bon « thiébou dieune » (riz au poisson)… et gare à elle sinon tu lui prends un « woudiou » (2e  femme).

Tu méprises l’esclavagisme qui se produit en Libye mais tu adoptes la fille de ta cousine de je ne sais pas quel village, pour la réduire en domestique, pendant que tes enfants vont à l’école avec du pain beurre saucisson ou pain omelette pour la recréation.

Tu trouves scandaleux les « battré » dans les cérémonies tant convoitées par nos dirigeants politiques, mais si on te nomme « ndieuké », alors là, tu dois casser la baraque.

Tu te plains du favoritisme dans le choix des collaborateurs du Président, mais … à sa place, ton entourage avant tout.

Tu trouves inconcevable le niveau de gaspillage au Sénégal, mais ta fierté n’a pas de prix : le sac de ta fille coûte 500000 francs.

Tu te dis patriote, mais tu critiques sans cesse ta culture et tes traditions en les comparant à celles des « toubabs » qui sont forcement plus raisonnables. Et de toute façon ton fils ne se mariera pas avec un « guéweul », un « teugg »,… il faut que « mou bokk si yakh bou reuy ».

Tu te plains du « piston » dans le service public mais tu appelles l’ami du père de ta belle sœur pour lui demander s’il connait quelqu’un au ministère pour t’aider à passer la douane.

Tu es ouvert au débat et à la discussion, mais celui qui apporte une contre-proposition est considéré comme le plus grand « weranté-kat » du monde.

Tu dis que les Sénégalais sont indisciplinés, mais à l’hôpital ou à la mairie, tu passes devant tout le monde parce que tu viens de la part du fils de l’ami de la tante, du cousin de l’ancien directeur…

Tu trouves ridicule le fanatisme ou le suivisme de certaines personnes envers des personnalités ou « kilifeus diiné » mais tu ne cesses de te vanter de connaître tel ministre ou telle star.

Tu penses sincèrement que ton pays a le sens du partage et de la solidarité mais tu n’a jamais payé d’impôts.

Tu te plains toujours du Président,… mais bon sang que proposes-tu ??? Que fais-tu ???

Personnellement, je propose d’abord un changement de mentalité… en commençant par moi même.

Alioune SECK, citoyen sénégalais vivant en France

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here