Barthélémy Dias lors du procès : « J’ai exprimé un sentiment de mépris et de dégoût »

5

Le maire de Mermoz Sacré-Cœur attrait à la barre ce mercredi, pour les délits d’outrage à magistrat, appel à attroupement et discrédit sur une décision juridictionnelle dans des conditions de nature à porter atteinte à l’autorité de la justice, a encore lâché une bombe au cours des débats de son procès en appel.

« J’ai toujours récusé toutes ces accusations. J’ai souhaité qu’on remet tout cela dans son contexte. Je n’ai cité aucun magistrat et ce depuis l’enquête préliminaire. Pour l’appel à l’attroupement, poursuivre un acteur politique pour avoir tenu des propos pour demander à la population de descendre sur le terrain afin d’exercer un droit constitutionnel, c’est incompréhensible pour certains », a déclaré Barthémély Dias devant la barre.

Barthélémy Dias a fait savoir que cet appel à manifester est toujours d’actualité, «parce qu’il n’y a toujours pas de dialogue», et que Khalifa Sall sera leur candidat à l’élection présidentielle de 2019.

« J’ai exprimé un sentiment de mépris et de dégoût, a signalé Dias. J’ai été condamné en avril et j’ai considéré que c’est une décision injustice. J’ai interjeté appel et c’est à quelques heures de ma libération qu’on me notifie que je devais répondre à une convocation de la Cour d’appel. Alors que pour le discrédit sur une décision juridictionnelle que j’ai fait par voie de presse, il n’y a aucun organe de presse qui est poursuivi, comme le prévoit le Code pénal », lâche t-il.

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here