Bargny-Sendou: Dionne lance les travaux du port minéralier et vraquier

24

Les travaux du Port minéralier et vraquier de Bargny-Sendou, viennent d’être lancés par le chef du gouvernement Mohamed Dionne. L’infrastructure, dont le financement d’environ 290 milliards de francs CFA  a été mobilisé par le promoteur Sénégal Minergy Ports, sera composée de trois zones distinctes. Une zone pour les  produits vraquiers secs (les minerais), une seconde, consacrée aux hydrocarbures,  et une dernière zone industrielle.

 «Pour permettre au Sénégal de bénéficier pleinement de sa position stratégique, à la croisée des routes maritimes, le Président de la République a décidé de la construction de deux nouveaux ports : le Port en eaux profondes de Ndayane pour des navires porte-conteneurs et celui minéralier et vraquier de Bargny-Sendou. La position de ces deux futurs ports contribuera, sans aucun doute, à décongestionner le Port de Dakar, préoccupation actuelle de tous les acteurs», a indiqué le Premier ministre, lors de la cérémonie de lancement des travaux.

 Le chef du gouvernement ajoutera aussi que l’infrastructure traitera un nombre important de produits, tout en générant un nombre conséquent d’emplois. «Ce port aura une capacité de traitement de 7 millions de tonnes de produits vraquiers, dès sa première année d’exploitation et 12 millions de tonnes dans la troisième année d’exploitation. Le port sera entièrement construit et opérationnel en 2021 au plus tard. Le nombre d’emplois sera de 740 pendant la première phase de construction et de 2600 durant la phase d’exploitation», dit-il.

 Alexandre Zalocosta, Directeur général adjoint de Sénégal Minergy Port, a, lui, expliqué l’impact que le futur port aura sur l’activité économique. De son avis, l’infrastructure fera le bonheur d’entreprises. «Le Port permettra de réduire considérablement  les charges financières liées aux frais et à la manutention  des produits minéraliers,  pétroliers et céréaliers. Les entreprises pourront importer et exporter leur matière première ou produits finis, sans aucune contrainte liée aux lenteurs des opérations d’embarquement et  de débarquement  qui engendrent souvent des frais exorbitants causés par l’immobilisation des navires », dit-il. 

 «Les entreprises locales bénéficieront d’un service portuaire de qualité adossé  à une zone industrielle où ils pourront  exercer toutes leurs activités de stockage et de production. Elles pourront mieux assurer leur compétitivité au niveau mondial et par conséquence réaliser des performances leur garantissant une rentabilité financière durable», a-t-il conclu.

Youssouf SANE

Auteur: Youssouf SANE – Seneweb.com

Source : Seneweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here