Avec son autoroute à pillage, Eiffage se moque du Sénégal

32

À première vue, on croirait aux conséquences d’Ila Tivaouane. Mais il suffit de se rapprocher pour se rendre compte que le flux de véhicules vers les principaux foyers religieux du Sénégal, pour le Gamou, n’est pas la seule explication de cette longue file de voitures posée, ce mercredi matin, au seuil de la principale gare de péage de l’autoroute d’Eiffage.

En fait, le système de paiement électronique est tombé en panne et le concessionnaire tient à continuer d’amasser le maximum de recettes au lieu d’ouvrir gratuitement l’autoroute à la circulation.

Tout se fait manuellement, même les détenteurs de cartes Rapido ne sont pas épargnés, obligés qu’ils sont de débourser sur place pour passer.

Jusque- là, les automobilistes souffraient, stoïquement, sans être écoutés, la cherté des tarifs sur l’autoroute à péage et l’insécurité qui y est une réalité. Maintenant, il faudra y ajouter le martyre de devoir affronter les embouteillages que ses usagers cherchaient à éviter.

Un véritable pillage sur le péage.

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

Auteur: Seneweb News – Seneweb.com

Source : Seneweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here