AUJOURD’HUI : 16 septembre 1897, naissance du champion du monde de boxe Battling Siki

4

AUJOURD’HUI : 16 septembre 1897, naissance du champion du monde de boxe Battling Siki
AUJOURD’HUI : 16 septembre 1897, naissance du champion du monde de boxe Battling Siki

Amadou Mbarick Fall à l’état civil, Battling Siki est surtout redouté pour sa force physique et son adresse. Ainsi va-t-il se faire très tôt un nom dans la boxe pour enfin devenir champion du monde. Il relève les défis et humilie ses adversaires Blancs. Naturellement, sa carrière couronnée de succès (plus de 53 victoires en 10 ans) ne fera pas le bonheur de tous. Voilà pourquoi, né à Saint-Louis le 16 septembre 1897, Battling Siki ne vivra que 28 ans puisqu’il sera assassiné le 15 décembre 1925.

Spécialiste des KO, Battling Siki a commencé sa carrière de boxe à l’âge de 14 ans. En l’espace de 7 ans de combat, 1912-1914 et 1919-1922, Amadou Mbarick Fall sera sur le ring au moins 62 fois avec 51 victoires, 3 défaites et 8 nuls. Ce palmarès incroyable va susciter la jalousie de certains, surtout des Blancs qui le taxeront de tous les noms. La presse, hostile à l’époque des hommes de couleur ne lui fait pas cadeau. Qui pis est, elle le peint comme un animal, un « chimpanzé ».

Parmi les exploits de ce natif de Saint-Louis du Sénégal, il y a surtout la victoire contre le champion du monde Georges Carpentier en 1922. Sous le regard de 40 000 spectateurs, Battling Siki aura juste besoin de 6 rounds pour prendre le dessus sur son adversaire avec un uppercut du droit fatal. L’arbitre décide de disqualifier le boxeur Sénégalais mais revient sur sa décision à cause de la pression exercée par la foule. Mais pour avoir humilié le meilleur boxeur Français, Battling Siki sera exclu de la Fédération française de boxe.

Après des combats sanctionnés par des revers qui lui feront perdre ses titres de champion d’Europe et de France, de façon arbitraire (par disqualification), Battling Siki s’envole vers les Etats-Unis. Il connaîtra des fortunes diverses en 1923 mais sera détesté pour ses prouesses en tant qu’homme de couleur. Les stéréotypes exercés sur le Noir Africain ne vont pas l’épargner ; on lui en voudra pour aimer l’alcool et les femmes blanches. Avec la campagne de diabolisation faite contre lui par la presse, Battling Siki sera finalement assassiné le 15 décembre 1925 alors qu’il faisait une promenade. Ses ossements seront rapatriés à Saint-Louis en 1993, ville aux yeux de laquelle il est un brave héros.

Par Ababacar Gaye/SeneNews

[email protected]

Source : SeneNews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here